Accueil / Francophonie / Le bilinguisme, une valeur fondamentale du Canada atlantique

Le bilinguisme, une valeur fondamentale du Canada atlantique

Le bilinguisme semble être une valeur canadienne fondamentale pour les citoyens canadiens. Par contre, d’un gouvernement à l’autre, le bilinguisme n’est pas une valeur importante pour les dirigeants du régime canadien.

MQF – 20/06/2017

Le bilinguisme est une valeur canadienne fondamentale pour 79% des citoyens du Canada atlantique, selon un nouveau sondage de la firme Corporate Research Associate.

Parmi les participants à l’étude, 31% des répondants affirment être «complètement d’accord» avec la proposition selon laquelle le bilinguisme est une valeur canadienne fondamentale.

Quarante-neuf pour cent des répondants se disent «plutôt d’accord» avec cette affirmation.

Le bilinguisme est cependant de loin la valeur fondamentale la moins populaire parmi les neuf options proposées lors du sondage.

La valeur fondamentale qui recueille le plus d’appuis en Atlantique est la liberté d’expression (98%), suivi du respect des personnes ayant un handicap (97%) et de la liberté de religion (95%).

Le président par intérim de la Société nationale de l’Acadie (SNA), Xavier Lord-Giroux, est somme toute satisfait de l’importance que semblent accorder les citoyens des provinces atlantiques au bilinguisme.

«C’est un peu dommage que ce soit celle qui obtient le moins bon score, mais c’est quand même 80%. On voit que le bilinguisme occupe une place importante chez les citoyens de l’Atlantique», constate-t-il.

«Nous avons fait un bout de chemin important en l’espace de quelques décennies. C’est quand même non négligeable.»

La SNA représente les Acadiens du Nouveau-Brunswick, de la Nouvelle-Écosse, de l’Île-du-Prince-Édouard et de Terre-Neuve-et-Labrador.

Selon M. Lord-Giroux, les résultats du sondage prouvent que les groupes qui s’opposent au bilinguisme et qui sévissent surtout sur les médias sociaux sont plutôt marginaux.

«Le sondage nous démontre que c’est une infime minorité, comme nous le pensions. Même s’il y a des gens qui sont assez extrêmes, on voit que la majorité des gens sont en faveur du bilinguisme.»

Le coup de sonde de CRA a été mené auprès de 1511 adultes des provinces de l’Atlantique, du 4 mai au 1er juin. La marge d’erreur est de ±2,5%, 19 fois sur 20.

Dans les autres valeurs fondamentales proposées par la firme, l’égalité des genres (92%) arrive au quatrième rang, à égalité avec le respect des différences culturelles (92%), suivies de la démocratie (91%) et de la liberté d’association (90%).

Le soutien de ceux qui sont désavantagés sur le plan économique (88%) arrive à l’avant-dernier rang, 9 points de pourcentage devant le bilinguisme.

Il s’agit du deuxième sondage sur les valeurs canadiennes effectuées par CRA cette année. En mars, la firme avait demandé aux Canadiens de l’Atlantique s’ils étaient d’accord avec la proposition de la candidate malheureuse dans la course à la direction du Parti conservateur du Canada, Kellie Leitch, qui souhaitait faire passer un test sur les valeurs canadiennes aux immigrants.

Les deux tiers des résidents de l’Atlantique (68%) s’étaient prononcés pour ce genre de processus de sélection alors qu’un quart des citoyens (26%) étaient contre l’idée.

Mme Leitch a terminé au sixième rang lors du premier tour de scrutin à la direction du Parti conservateur avec 7% des voix exprimées.

15/06/2017 – ROY-COMEAU, Mathieu

 

Commentaires

Voir aussi

Langue: Le gouvernement poursuivi pour son utilisation de l’anglais

Il sera difficile d’inciter les citoyens et les entreprises à utiliser le français comme langue …

Power by

Download Free AZ | Free Wordpress Themes