Actualités

Élections Grand Montréal Sondage : Montréal, ville francophone ou bilingue?

Reportage de RDI le jeudi 17 octobre 2013

Une forte majorité des Montréalais estime que leur ville n'est ni francophone ni anglophone, mais plutôt bilingue, selon un sondage CROP commandé par Radio-Canada. Ce sondage mené auprès de 1001 internautes montréalais du 11 au 15 octobre révèle qu'un tiers des francophones affirment qu'ils vivent dans une ville francophone, contre 67 % qui estiment que leur ville est bilingue.
graph mlt
Le pourcentage est beaucoup plus élevé chez les non-francophones : seulement 11 % d'entre eux jugent que Montréal est une ville francophone, contre 89 % qui croient qu'elle est plutôt bilingue.


Le français en chute à Laval

Article de Ghislain Plourde dans Le Journal de Montréal, le 27 septembre 2013

L’usage du français à Laval, entre 2001 et 2011, a continué de décroître alors que l’anglais s’est accru. Pour cette même période, le nombre d’allophones a doublé et compte maintenant pour près du tiers des Lavallois.

Voilà l’un des faits relevés par le chercheur Gérald Paquin dans une étude portant sur la vitalité du français dans le sud du Québec, entre 2001 et 2011, et qui sera présentée lors d’un évènement public, le vendredi 4 octobre, qui réunira plusieurs personnalités en faveur du projet de loi 14 visant à bonifier la loi 101.


Le Mouvement Laval français attire 400 personnes

Article publié dans le courrier Laval, le 08 octobre 2013

MBlaval

« Un rassemblement en soutien au projet de loi 14, visant à renforcer l'application de la Loi 101 notamment au sein des entreprises et des municipalités, a attiré quelque 400 personnes, dont plusieurs représentants des communautés culturelles, réunies à la chapelle de l'école Mont-de-La Salle, le 4 octobre.


Le gouvernement et la CAQ négocient la refonte de la loi 101

Article de Jessica Nadeau, publié dans le journal Le Devoir, le 07 octobre 2013

image

« Des négociations entre le gouvernement Marois et la CAQ ont débuté cette semaine pour tenter de trouver un compromis qui permettrait de faire passer le projet de loi paralysé depuis des mois. »


Un Anglo-Québécois se plaint de la présence du français dans les machines de Loto-Québec

Article publié par STÉPHAN DUSSAULT dans Le Journal de Montréal le 1 octobre 2013

«Au Québec, tous les bars et les ­casinos ignorent la Charte de la langue française, car ils utilisent ­seulement la langue anglaise sur le devant de leurs appareils de loterie vidéo», écrivait-il le 26 avril à l’OQLF, dans un courriel dont le Journal a obtenu copie.» [...]

«La plainte concerne autant le nom des jeux sur la devanture des machines que le logiciel du jeu, qui est proposé en anglais ou en français, au choix du client.» [...]


Grand rassemblement pour le français, le 4 octobre

Article de Stephane St-Amour publié dans le journal Le courrier de Laval

«Le renforcement de la Charte de la langue française sera au cœur d'un grand rassemblement populaire, le vendredi 4 octobre, à 19h, à la chapelle de l'école Mont-de La Salle » [...] Initié par le Mouvement Laval français (MLF), avec la collaboration du Mouvement Québec français (MQF) et la section lavalloise de la Société Saint-Jean-Baptiste de Montréal (SSJBM), cet événement a pour but de rallier la population autour du projet de loi 14, visant à bonifier la Loi 101. [...]
laval
Recul du français à Laval


L'exigence d'un «Montréal français, intègre et cosmopolite», annonce M. Brûlé

Article de Sylvain Sarrazin dans La Presse le 18 septembre 2013

Le fil conducteur de ce groupe disparate ? L'exigence d'un «Montréal français, intègre et cosmopolite», annonce M. Brûlé, qui dit tendre la main aux anglophones pour bâtir une métropole résolument francophone.


Erratum : le Mouvement Québec français n'a pas pris position sur la Charte des valeurs

Dans un article de la La Presse Canadienne sur la manifestation pour la Charte des valeurs qui a été repris dans plusieurs médias, on dit que « Il a admis que que certaines organisations, comme le Mouvement Québec français, avaient toutefois donné leur soutien, notamment en fournissant des fleurs de lys bleues qui ont été remises aux participants.» C'est faux. Le MQF n'a pas pris position sur cet enjeu et n'était pas présent à cette manifestation. On nous a rapporté que c'est M.


Protection du français: le Québec un modèle, dit Abdou Diouf

Article de Julien Arsenault publié dans le journal La Presse le 19 septembre 2013

imaeg

«À l'ère de la mondialisation, les pays francophones, notamment ceux d'Afrique, ont tout intérêt à s'inspirer du Québec afin de protéger leur langue ainsi que leur culture.

C'est le message qu'a livré le secrétaire général de la Francophonie, Abdou Diouf, jeudi, à l'occasion de sa dernière visite officielle à Montréal avant que ne se termine son mandat au sein de l'Organisation internationale de la Francophonie (OIF).


La langue à terre : un documentaire sur l'anglicisation au Québec présenté au FFM

Article de La Presse canadienne dans Radiocanda.ca, jeudi 15 août 2013

La question de l'anglicisation de Montréal et du Québec est au coeur du documentaire La langue à terre, réalisé par Jean-Pierre Roy avec l'aide de Michel Breton et présenté le jeudi 29 août au Festival des films du monde, à Montréal.
Hell


Documentaire La langue à terre - Castonguay commente Odile Tremblay

Commentaire de Charles Castonguay

Incroyable pour une critique de cinéma de ne pas voir à travers le jeu de William "Wild Bill" Johnson. Facile pour lui de jouer le serein, l'objectif, le au-dessus-de-la-mêlée, maintenant que sa façon de conspuer le Québec s'est répandue à peu près partout dans le ROC. Son travail de dénigrement dans le Globe and Mail, la Gazette et jusque sur des panels de Radio-Canada a porté de beaux fruits pourris qui soulèvent aujourd'hui l'indignation. À l'exception près de quelques fins esprits comme Tremblay.


Lisée lance un appel au calme

Article de Paul Journet publié dans le journal La Presse le 29 août 2013

image

«Je pense que M. Trudeau devrait prendre acte du fait qu'on veut que ce débat se fasse dans le respect de toutes les opinions. On n'est pas obligé d'être d'accord, mais on devrait être capable de se parler sans se lancer de gros mots ou s'invectiver. Je l'invite à élever le débat», a-t-il dit.[...]


Charte des valeurs québécoises - Landry fustige le Canada anglais

Article de La Presse canadienne publié dans le journal Le Devoir le 28 août 2013

image

«Les médias anglophones connaissent à ce point mal le Québec et son histoire qu’ils en font « pitié », a-t-il pesté. « J’ai pitié de certains journaux anglophones du Canada. C’est enrageant, mais c’est tellement minable d’aller dire que le Québec est xénophobe et raciste, alors que, depuis le début de notre aventure nationale, nous nous sommes métissés avec les Amérindiens. La majorité d’entre nous a des racines amérindiennes, le quart de notre population a des racines irlandaises, nous avons eu six premiers ministres avec des origines irlandaises. Qu’est-ce qu’ils nous racontent ? Qu’est-ce qui fait qu’ils sont si mal informés dans le reste du Canada ? » [...]


Lettre - Le dénigrement du Québec

Lettre de Claude Provost publiée dans Le Devoir le 26 août 2013

image

«Le chef du Parti libéral du Canada, Justin Trudeau, a déclaré qu’il était inquiet face au projet de loi sur la charte des valeurs québécoises, car le reste du monde « allait encore rire des Québécois ». Faire de la politique en jouant sur la peur du dénigrement et de l’humiliation du Québec sur la scène internationale a quelque chose de malsain.


La Garde côtière reçoit une autre tape sur les doigts

Article d'Annie Mathieu publié dans le journal La Presse le 17 août 2013

image


Pas assez de juges bilingues selon le commissaire aux langues

Article de Stéphanie Marin publié dans le Huffington Post Québec le 16 août 2013

image

«Il n'y a pas assez de juges bilingues au pays, estime le commissaire aux langues officielles du Canada qui demande des actions concrètes de la part ministre fédéral de la Justice.

Trop souvent, pour les citoyens, exiger d'avoir un procès dans la langue officielle de leur choix retarde les procédures et occasionne des coûts supplémentaires, peut-on lire dans un rapport dévoilé vendredi.


Aussant à Londres : manque de travail au Québec ou victime de la francophobie ?

Article de Gaétan Pouliot publié dans Le Devoir le 13 août 2013

image

«Il affirme ne pas avoir vu d’«ouverture substantielle» chez des employeurs du Québec

Malgré des études doctorales en analyse économique et de l’expérience dans de grandes sociétés d’investissements, Jean-Martin Aussant n’a pas réussi à trouver un emploi au Québec.[...]


Prospectus en français: une grande victoire!

Lettre de Pascal Cyr - Ph. D., histoire, publiée dans le journal Le Devoir le 6 août 2013

image

«En effet, l’annonce, par le ministre québécois des Finances Nicolas Marceau, du maintien du statu quo sur l’article 40.1 de la Loi sur les valeurs mobilières (LVMQ) envoie le message clair que le Québec entend conserver tous ses moyens de protection et de promotion de son identité, de sa langue et de sa culture malgré les fortes pressions exercées constamment par des intervenants des milieux financiers.


Le PLQ dénonce les nouvelles règles d’immigration qui favorisent le français

Réactions de Guillaume Marois à propos des critiques libérales sur les nouvelles règles d'immigrations (Journal FaceBook, 2 aout, 2013)
GMarois
La porte-parole du PLQ en matière d’immigration, «estime que les nouvelles règles [le changement de la grille de sélection] sont trop strictes et pourraient avoir des conséquences néfastes sur notre économie ». Puisque la connaissance du français est un facteur primordial de l’intégration professionnelle (ceux qui ne parlent pas français sont moins nombreux à travailler et ont en moyenne des revenus plus faibles), il est difficile d’imaginer que cette mesure aura un impact négatif sur celle-ci. De plus, j’aimerais aussi souligner que le consensus scientifique est que l’immigration n’a à peu près aucun impact sur les principaux indicateurs de prospérité économique. Il est donc complètement abusif de penser que ce changement mineur de la grille aura un quelconque impact sur l’économie. Mais bon, je devrais peut-être cesser de m’étonner chaque fois qu’un politicien parle sans connaître ses dossiers. Les enjeux politiques sont sans doute plus importants que la vérité.


La Cour suprême et le français : Québec devrait adresser une protestation

Texte d'Hubert Larocque paru dans Le Devoir, 2 août 2013
Supreme
[...] si la Cour suprême du Canada porte un jugement qui est ressenti comme partial ou injuste, preuves à l’appui, il faudrait l’accepter avec révérence et l’appliquer aveuglément. L’exemple vient encore de nous en être administré avec ce jugement qui déboute le Conseil scolaire francophone de la Colombie-Britannique. Oui, on peut défendre le français, à condition que les documents et les plaidoyers soient en anglais ! Pour cela, les « neuf sages » n’hésitent pas à brandir une loi coloniale de 1731, promulguée par Londres, et accordent à cette loi préséance sur la Charte des droits et libertés de 1982.


Montréal, ville bilingue? Précisions des candidats à la mairie

Reportage de François Cormier aux nouvelles de Radio Canada le 30 juillet 2013

Le Mouvement Québec français avait promis de faire de la langue un enjeu de la campagne électorale, il semble que ce soit bien parti. Le président du mouvement, Mario Beaulieu, a repris Denis Coderre en disant qu'il faut d'abord offrir le service en français. Si la communauté anglophone veut être servie en anglais, ça va, assure-t-il. Mais il faut d'abord les servir en français.« Les services municipaux doivent être en français avec des mesures d'exception pour la minorité historique anglophone. Mais, on n'a aucune responsabilité de donner des services en anglais aux nouveaux arrivants, au contraire », déclare M. Beaulieu. Le débat est donc lancé, comme le souhaitait le Mouvement Québec français, mais juste un peu plus tôt que prévu.

mbradiocancod

Voir la vidéo du reportage


Colombie-Britannique - Pas de documents uniquement en français devant les tribunaux

Article de La Presse canadienne paru dans Le Devoir, 27 et 28 juillet 2013

N.D.L.R. Au Canada anglais on traite le Québec de xénophobe si on ne fournit pas de service en anglais aux francophones et aux allophones, mais en Colombie Britannique, ne pas donner de service juridique en français même aux francophones seraient acceptable!!!
Copiur
Ottawa — Il n'est pas possible de déposer des documents uniquement en français devant les tribunaux de Colombie-Britannique, a confirmé vendredi la Cour suprême du Canada – dans une cause qui portait justement sur les droits linguistiques des francophones dans cette province.[...] Selon la Cour, il n'est pas non plus contraire à la Charte canadienne des droits et libertés que des instances se déroulent uniquement en anglais dans cette province.[...]

La province a allégué que le conseil scolaire n'avait pas le droit de revendiquer les droits linguistiques garantis par l'article 23 de la Charte ou d'intenter une action pour protéger ces droits.


Élections à Montréal: le français doit être un enjeu, dit le MQF

La Presse Canadienne le 21 juillet 2013. Modifié par Magalie Chauvin dans le site 98,5 FM.

Le Mouvement Québec français (MQF) entend s'impliquer dans la campagne électorale municipale à Montréal. Le président du MQF, Mario Beaulieu, veut s'assurer que la question linguistique fasse partie des enjeux des candidats à la mairie.

M. Beaulieu cible la campagne de la région métropolitaine, parce que plus de 85 pour cent des 50 000 nouveaux arrivants chaque année au Québec s'y installent. Selon lui, Montréal s'anglicise de plus en plus, et il déplore qu'aucun parti municipal n'ait encore proposé de solutions pour contrer ce phénomène. [...]

Selon le président du Mouvement Québec français, la nécessité d'apprendre le français devient peu importante si tous les services municipaux sont systématiquement disponibles en anglais.

Votons MTL Français
Écoutez le commentaire de Mario Beaulieu à 98,5


La nouvelle ministre ne tient pas au bilinguisme à la Cour suprême

Article publié sur le site de Radio-Canada le 18 juillet 2013

image

«La nouvelle ministre du Patrimoine canadien et des Langues officielles, Shelly Glover, maintient que la nomination de juges bilingues à la Cour suprême du Canada n'est pas essentielle, même si elle est souhaitable.


France, Québec et 14 juillet - Contrer décrochage et résignation

Chronique d'Antoine Robitaille publié dans le journal Le Devoir le 13 juillet 2013

image

«Sur les plaines d’Abraham, en 1974, il y eut l’incroyable Super-franco-fête. Fondé en 1968, le Festival d’été fut longtemps un lieu de découverte de la chanson francophone.

Aujourd’hui, ce rendez-vous annuel apparaît la plupart du temps comme une sorte de Super-anglo-fête pour vieux rockers dépassés.