Accueil / Dossier – Les institutions publiques : Une source d’anglicisation du Québec

Dossier – Les institutions publiques : Une source d’anglicisation du Québec

 

OBJECTIF : Sensibiliser les partis politiques et autres acteurs sociaux afin que leurs actions politiques favorisent à contrer le bilinguisme des institutions publiques québécoises

 

  • Fonction publique 
  • Fonction publique en santé 
  • Fonction publique en éducation 
 25% des emplois au Québec sont dans la fonction publique.

14% de la fonction publique à l’anglais comme langue de travail. Cela équivaut à 135 000 emplois et 6 milliard de dollars.

Ramener la part du financement des institutions anglophones à la part de la population anglophone (9%), c’est 50 000 emplois de plus en français et 2 000 000 $ en salaire d’emplois francophone.

Source : https://fondationlanguefrancaise.org/quebecfrancais.org/wp-content/uploads/2015/05/Thibaudin-2011-IREC.pdf
En santé, 14% des emplois de la fonction publique sont de langue anglaise.

Source : https://fondationlanguefrancaise.org/quebecfrancais.org/wp-content/uploads/2015/05/Thibaudin-2011-IREC.pdf
En éducation, 17% des emplois de la fonction publique sont de langue anglaise.

Les universités francophones souffrent de sous-financement car McGill, Concordia et Bishop’s reçoivent 29% du financement universitaire.

S’il y avait un équilibre, ce serait 1 milliard de dollars par année qui retournerait dans le système universitaire francophone.

Source : https://fondationlanguefrancaise.org/quebecfrancais.org/wp-content/uploads/2015/05/Thibaudin-2011-IREC.pdf
Power by

Download Free AZ | Free Wordpress Themes