LES PALMIERS DE SHERBROOKE - THE SHERBROOKE PHOENIX Les colons sont contents

Article de Stefan ALLINGER publié dans Tribune libre de Vigile le 6 décembre 2011

La directrice des opérations de l’équipe, Sylvie Fortier, affirme entre autres : « Les membres de l’organisation se sont parlé ce matin (vendredi) et nous concluons que 90 % des gens sont très satisfaits. C’était impossible d’atteindre le 100 %, même si nous travaillons toujours pour obtenir la plus grande adhésion possible ». Elle ajoute : « C’est un nom propre. Personne ne parle de l’Océanic, même si le mot n’existe pas. Pourquoi perdre de l’énergie à défendre l’orthographe alors que la Ligue de hockey junior majeur du Québec et Reebok l’ont accepté ? ». Parce que l’Océanic est un nom inventé et francisé et, de toute évidence, ce n’est pas la LHJMQ et Reebok qui vont défendre la langue française au Québec.

photo vigile

D’autre part, les équipes de la LHJMQ hors-Québec, tels que les Sea Dogs de St. John’s et les Mooseheads d’Halifax pourraient-elles faire un clin d’œil au Québec en ayant des noms francophones ? Elles jouent quand même près de la moitié de leurs parties au Québec et la majorité des joueurs de leurs équipes sont francophones. Certains diront que ce n’est pas grave, qu’il faut avoir l’esprit ouvert et accepter que le monde fonctionne en anglais. Je réponds qu’avoir l’esprit ouvert est reconnaître que la langue française au Québec doit être protégée et valorisée, pas tassée à la moindre occasion.

Voir sur Vigile.net

Fichier jointTaille
images-6-ec219.jpg3.55 Ko