Québec solidaire écarte l'option de la loi 101 au cégep

Au troisième et dernier jour de leur congrès à Montréal, les délégués de Québec solidaire se sont prononcés contre l'application de la loi 101 dans les cégeps.

« Je pense sincèrement qu'avec l'extension de la loi 101 dans les cégeps, on crée une sorte de diversion, on se trompe de cible », a affirmé Françoise David devant les militants.

De son côté, Amir Khadir avait déjà indiqué qu'il était personnellement en désaccord avec la mesure. Lorsqu'il a pris la parole dimanche, il a dit souhaité que sa formation fasse plutôt la promotion du français comme langue de travail.

photo radiocan

« Il faut vraiment que Québec solidaire, quoiqu'on décide aujourd'hui, continue à mettre l'accent sur le fait que la véritable solution passe par une francisation des milieux de travail, surtout dans les grandes entreprises, là où ça envoie des messages à nos jeunes », a-t-il déclaré.

Voir sur Radio-Canada

Fichier jointTaille
111211_884kq_quebec-solidaire-militants_sn635.jpg62.66 Ko