Manifestation contre l'unilinguisme anglais chez Les Canadiens de Montréal

:::
2012-01-03 20:21

Affiche

Inscrivez votre présence sur l'événement Facebook

Fichier jointTaille
pubmanifcbell_3.jpg443.08 Ko

Commentaires (2)

Ce sont tellement des victimes en effet

Les anglophones sont des victimes. Vous avez raison. Ils veuillent poursuivre leurs études en enseignement supérieur à l'école anglophone, ils ont l'embarras du choix et leurs écoles sont mieux subventionnées que les écoles francophones en plus. Ils veuillent écouter des films ou des postes de radios anglophones, ils ont le choix en masse. Ils veuillent travailler exclusivement en anglais, ils le peuvent. Peu importe où ils vont au Québec, ils peuvent imposer leur langue à tous et chacun et la majorité vont se plier.

Maaaaais... l'anglais n'est pas la langue majoritaire ni la seule langue utilisée au Québec et il leur est interdit d'afficher uniquement en anglais comme ils le désirent tant. C'est le seul droit qu'ils n'ont pas. Mais juste pour ça, ce sont de pôôôôvres victimes!!!

Pendant ce temps, au Québec, on impose l'unilinguisme anglais de plus en plus au travail, nos radios francophones font jouer plus de 90% de chansons en anglais, nos écoles sont sous-subventionnées par rapports aux écoles anglaises et on tente de plus en plus d'y imposer l'anglais comme langue d'étude en plus. Mais ça ne suffit pas. On a encore trop de droits aux yeux de certains. Et on ne parle même pas des droits des francophones hors-Québec. Ils n'en n'ont strictement aucun. Impossible pour eux d'avoir le minimum dans leur langue, ils n'ont aucun média et aucune école disponible en français sauf dans quelques rares coins du pays où il y a peut-être 1 poste en français même dans des régions ayant plus de 40% de francophones.

Mais je trouve drôle que tu parles de chasse quand le Canada a interdit le droit aux études en français pendant une centaine d'année et que même aujourd'hui leur droit est donné au compte-goûtes.

Un moment donné, il faut cesser de prendre en victime la minorité la mieux traitée au monde qui croit que même ici au Québec elle devrait avoir le droit d'agir comme si c'était elle la majorité. Ils sont 8% et il faudrait que tout se passe exclusivement en anglais par respect pour eux. Ça suffit l'applat-ventrisme! On ne va pas toujours tout leur donner tout le temps quand nous nous n'avons aucun droit dans le roc

Est-ce une farce

Une 'manifestation' contre les unilingues dans le hockey au Québec. Vous allez trop loin. Continuez à chasser tout les gens dans plein de domaines qui ont de la compétence pour les remplacer par des francophones qui n'ont peût être pas autant d'expérience. On ira loin avec nos obssessions. Il nous faut remplacer ces unilingues par certains immigrants qui ont comme atout la langue française mais n'ont pas les mêmes valeurs que nous. Vous le regretterez amèrement un jour!

Si j'étais unilingue anglophone, je me sentirais totallement pourchaser et je partirais d'içi. Plus de 70% des anglophones sont bilingues au Québec contre 30% de francophones, c'est sure que les personnes d'un certain âge sont peût être unilingues, mais la plupart des jeunes se débrouillent bien. Arrêtez la chasse! Depuis 1971, 400,000 contribuables (Stats Can) ont quittés le Quebec.... réfléchissez! Pourrait on apprendre des autres... http://occidentallibertas.wordpress.com/2011/09/19/the-islamic-no-go-zon...