Des commerces enfreignent la loi -L'affichage en anglais.

Article de Vincent Guilbault publié dans L'Oeil Régional le 7 janvier 2012

L’anglais se glisse dans les vœux de bonne année et dans les soldes d’après Noël. Des lecteurs de L’Œil Régional se sont plaints de l’utilisation de l’anglais dans l’affichage au CHSLD des Pommetiers et dans certains commerces du Mail Montenach.

photo région

Au début du mois de décembre, le salon de coiffure situé entre les murs du CSHLD affichait Merry Christmas dans sa vitrine. Deux jours plus tard, la banderole avait finalement fait place à un écriteau portant la mention Joyeux Noël.

Pourtant, la semaine dernière, l’affiche a de nouveau laissé la place à une banderole en anglais. On pouvait ainsi y lire Happy New Year.

«Le 3 janvier, les vœux en anglais ont été retirés, a souligné Anna Beauchamp, directrice générale. «[La locataire] a été avisée de cette infraction. Sa collaboration est attendue pour les affichages thématiques à venir. Nous serons également plus attentifs et entrevoyons déjà des solutions pour éviter toute situation de cette nature.»

Commercial

Depuis quelques jours, la boutique de mode Le Château, située au Mail Montenach, à Belœil, affiche ses soldes en anglais. Aucune présence du français n’est visible sur les vitrines extérieures.

La gérante Alexandra Millord s’est dite au courant de la situation. «Nous attendons les affiches en français du bureau chef, répond-elle. Pour le moment, j’ai placé un chevalet avec les mêmes soldes, mais en français. Le bureau chef a expliqué qu'il s'agissait en fait d'un problème de distribution.

De son côté, l’entreprise de jeux vidéo EB Games propose un affichage en français. Par contre, un présentoir placé sur la devanture du commerce affichait simplement en anglais.

«C’est sûrement une erreur, affirme Pascal Boiseau, employé. Nous recevons toujours le matériel en anglais pour l’Ontario et en français pour le Québec. Sinon, on nous envoie un autocollant en français pour placer par-dessus les textes en anglais. Je vais vérifier et s’il le faut, je vais faire retirer le présentoir.»

Finalement, à la boutique de mode Taylor, les pancartes pour les soldes sont bilingues. Contrairement à ce que prévoit la Charte de la langue française, il est impossible de noter une prédominance du français.

Entre avril 2010 et mars 2011, 35 % des 3661 plaintes déposées à l’Office québécois de la langue française proviennent de la Montérégie. De ce nombre, 26 % concernaient des plaintes sur l’affichage.
Voir dans L'Oeil Régional

Fichier jointTaille
567596.jpg8.08 Ko