«Ma radio ne chante pas en français»... c'est triste, très triste!

Article de Pierre Pichette publié dans l'Oeil Régional le 14 janvier 2012

Cher M. Guilbault, le Mouvement Montérégie français (MMgief) aimerait vous faire part de ses commentaires suite à votre éditorial, Triste, tu dis! Voir l'article et à votre article Des commerces enfreignent la loi Voir l'article, parus dans votre édition du 7 janvier.

Le non respect par les commerçants de la loi 101 touchant l'affichage dont vous nous donnez de nombreux exemples dans votre éditorial et dans votre article n'est que la pointe de l'iceberg de l'appauvrissement, voire du déclin du français au Québec et dans notre région.

"Ma radio ne chante pas en français" est la réponse que nous avons reçue d'un bon Québécois francophone, propriétaire d'une cantine sur le boulevard Laurier à MacMasterville alors que nous lui demandions de syntoniser un poste de musique française!

Lorsque nous avons fait campagne à Otterburn Park où ne résident plus que 6,7 % d'anglophones dans le but de faire modifier le statut linguistique bilingue de la ville et, ainsi de se conformer à l'esprit et à la lettre de la loi 101 quant aux organismes publics reconnus bilingues, le maire de l'époque, appuyé par tous ses conseillers francophones, nous a répondu qu'on ne le ferait pas car: "C'était là un signe de respect pour cette population de conserver le statut bilingue de la ville". On ne mentionna pas évidemment l'importance de respecter la culture de 93,3 % de la population! Et que dire de la toponymie de ladite ville où plus de 85 % des noms de rue sont en anglais! C'est à croire que les francophones d'Otterburn Park n'ont ni culture ni histoire! […]

Qui plus est, une étude récente de Gérald Paquin portant sur "La vitalité de la langue française en Montérégie" (2011) indique un net recul de celle-ci et ce, principalement dans les municipalités régionales de comté entourant la région de Montréal. Il est intéressant aussi de constater que cette vitalité de la langue française a aussi connu une baisse dans les MRC limitrophes à la rivière Richelieu, c'est-à-dire chez-nous.

Le Mouvement Montérégie français (MMgief) qui a fêté en décembre dernier ses deux ans d'existence, lutte pour la défense et la promotion de la langue française dans la région en collaboration avec le Mouvement Québec français. […]

Notre objectif pour l'année 2012 est de développer des comités français dans l'agglomération de Longueuil et dans les villes de Valleyfield, de Bromont, de Saint-Basile-Saint Bruno, de Saint-Hyacinthe et... de Belœil-Mont-Saint-Hilaire.

Nous en profitons pour inviter tous les gens intéressés à se joindre à nous pour la défense et la promotion du français en Montérégie, car ce n'est que tous ensemble que nous y arriverons.

N'oublions surtout pas qu'il y a urgence d'agir. Pour nous joindre: www.monteregiefrancais.org.

Pierre Pichette

Secrétaire du Mouvement Montérégie français

Voir dans L'Oeil Régional