Des enseignants s'opposent à l'anglais intensif

Deux fédérations d’enseignants ont décidé mercredi de se retirer des consultations organisées par le ministère de l'Éducation, du Loisir et du Sport (MELS) concernant l’implantation de l’anglais intensif.

Il s’agit de la Fédération autonome de l'enseignement (FAE) et de la Fédération des syndicats de l'enseignement (FSE-CSQ), qui représentent ensemble plus de 90 000 enseignants québécois. Elles demandent au gouvernement de renoncer à imposer l'enseignement intensif de l'anglais à tous les élèves de sixième année du primaire.

La FAE, dont les membres s’étaient déjà opposés à la généralisation de ce programme en novembre dernier, s’interroge sur le bien-fondé de la démarche du MELS.

Source : Journal de Montréal, jeudi le 9 février 2012, section nouvelles, P.26

Lien : http://www.journaldemontreal.com/2012/02/08/non-a-langlais-intensif