Tensions linguistiques en haut lieu

Article de Denis Lessard publié dans La Presse le 15 mars 2012

photo la presse

«La campagne récente de l'Office québécois de la langue française (OQLF) sur la francisation des raisons sociales a fait grincer des dents au gouvernement Charest. En dépit des prétentions de l'organisme, rien ne force les sociétés à ajouter un «descriptif en français» à leur raison sociale si elle est en anglais.»

Lire l'article dans La Presse

Fichier jointTaille
480817-campagne-recente-office-quebecois-langue.jpg20.12 Ko