Les résultats des textes d'albums-photo ne sont pas affichés.

Prix Harfang du MMF à Lucie Martineau

Le 27 novembre dernier c’était  la remise des prix Harfang et Autruche du Mouvement Montréal français, respectivement décernés cette année à madame Lucie Martineau, présidente générale du Syndicat de la fonction publique et parapublique du Québec (SFPQ), et à Sugar Sammy, humoriste.  

Tournée du MQF en Mauricie afin de parler du bilinguisme institutionnel

 

 

Le MOUVEMENT QUÉBEC FRANÇAIS vous invite à la conférence La langue : une question de nombres et d'institutions. Le conférencier Éric Bouchard explique les importantes influences des institutions (système d'éducation, système de santé, services gouvernementaux et municipaux, etc) sur notre langue française.

À la défense de Sammy le Sucré

 

MARIO FORTIER | LE DEVOIR | 29/11/2014

Je l’aime bien moi, Samuel le Sucré ; j’aime son humour parce qu’il me fait penser à Yvon Deschamps.[...] Eh bien ! Pour moi, en critiquant les actions de l’Office de la langue française, Samuel le Sucré défend ceux qui ne sont pas de la bonne langue, les francophones en Amérique du Nord. Oui, oui vous avez bien lu, monsieur Sucré défend la minorité francophone canadienne. Si vous ne vous en êtes pas aperçus, c’est que vous ne comprenez rien à l’ironie.

Derrière l’humour, une idéologie

 

ÉTIENNE BOUDOU-LAFORCE | LE DEVOIR | 29/11/2014

Il fallait s’y attendre, la plus récente campagne publicitaire de Sugar Sammy, celle-ci qui se moquant de loi 101 et de notre langue française, a fait réagir. C’était prévu, de l’aveu même de l’agence publicitaire. Ce qui ne l’était peut-être pas par contre, c’est la sortie en bonne et due forme de Samir Khullar (Sugar Sammy) sur la question de la langue française. Pour une rare fois, l’humoriste ne se cachait plus sous le couvert de l’humour — encore que — et affirmait sans détour que la langue française serait surprotégée au Québec, de même qu’il affirmait son amour pour le Canada, « mon pays préféré, c’est le Canada ».