Archives

Québec appelé à respecter sa propre loi sur le français

Il sera difficile d’inciter les citoyens et les entreprises à utiliser le français comme langue commune à l’intérieur du Québec si le gouvernement et ses organismes ne le font pas eux-mêmes. Par exemple, si les services publics rendus aux nouveaux citoyens sont systématiquement offerts dans les deux langues, ceux-ci concluront …

Lire la suite

Une disposition vitale de la loi 101 laissée lettre morte depuis 15 ans : Après la poursuite, l’offensive citoyenne !

Communiqué – Pour diffusion immédiate Les PQF font front commun avec une pétition pour enjoindre le gouvernement du Québec de respecter le statut du français et la souveraineté de l’Assemblée nationale. « Le bilinguisme institutionnel, tel que pratiqué par notre propre gouvernement national, est non seulement une violation de la …

Lire la suite

Projet de loi 103: St-Pierre défend le droit à l’école anglaise

Article paru dans le site de Radio-Canada le 6 septembre 2010. La coalition, avec à sa tête la Société Saint-Jean-Baptiste, des syndicats, des regroupements en faveur du français et des partis politiques dont le Bloc québécois, le Parti québécois et Québec solidaire, estime que la loi 101 doit s'appliquer à tous de la même façon. Selon Mario Beaulieu, le président de la Société Saint-Jean-Baptiste de Montréal, le projet de loi 103 permettrait aux parents plus fortunés de payer pour avoir accès à l'école en anglais en contournant la loi 101. Mario Beaulieu rappelle que, partout au monde, l'enseignement se fait dans la langue officielle et qu'il est normal d'être instruit en français si l'on réside au Québec. Lire l’article.

Lire la suite
Power by

Download Free AZ | Free Wordpress Themes