Capitale nationale

.

Festival d'été de Quebec City

JOSEPH RIVARD - Le Journal de Montréal - 17 avril 2014

Je suis convaincu que les organisateurs du Festival d'été de Québec considèrent que le talent francophone est totalement absent du Québec. C'est pourquoi ils ont recours à toutes ces vedettes anglophones qui n'en ont rien à foutre d'apprendre deux mots français pourvu que le cachet soit là. Ma fierté est peut-être mal placée, mais même en étant bilingue, je considère que l'approche pécuniaire des organisateurs démontre un flagrant manque de respect envers cette société «différente» du reste de l'Amérique qu'est le Québec.


MQF : Une lutte contre le « Québec bashing »

Par Catherine Bouchard  Publié dans le Journal de Montréal  le: dimanche 09 mars 2014,

Le président du Mouvement Québec français (MQF), Mario Beaulieu, estime que le phénomène de francophobie a pris des proportions alarmantes au Canada depuis les années postréférendaires et, en cette période électorale, il avertit que l’organisme dénoncera tout propos de cette nature venant de candidats.


QUÉBEC : 3e étape de la tournée contre la francophobie

Endroit :    Restaurant Le Cercle - Salon Niché  228 Saint-Joseph est, Québec QC


ASSEMBLÉE GÉNÉRALE du MQF de la Capitale-Nationale et conférence d'Éric Bouchard sur les politiques pour la francisation des nouveaux arrivants

LOGO
Le samedi 30 novembre 2013

au local 2850 du Pavillon Alexandre-Vachon,
au 1045, avenue de la Médecine, Université Laval, Québec.
(STATIONNEMENT GRATUIT sur le campus)


Soirées Québec franco - jeudi 27 juin dès 20h à L'Ostradamus

image

Le Mouvement Québec français de la Capitale-Nationale (MQFCN), en collaboration avec la coopérative Décibels Franco, vous présentent Les soirées Québec franco.

La première soirée aura lieu le jeudi 27 juin 2013, dès 20 h, au bar L’Ostradamus, 29 rue Couillard, Vieux-Québec.https://www.facebook.com/events/278647148946807/

ENTRÉE GRATUITE!


Usage du français à l'Université Laval: brèches dans la politique linguistique?

.

Marie-Pier Duplessis
Publié dans Le Soleil
Le dimanche 14 avril 2013

(Québec) Une nouvelle association étudiante vient de voir le jour pour agir en tant que «chien de garde» de la Politique sur l'usage du français à l'Université Laval. C'est en raison du «trop grand nombre d'infractions potentielles» à cette Politique que Dominique Beaulieu a fondé la branche lavalloise du Mouvement Québec français sur le campus.


Plaidoyer pour la langue française

Lettre ouverte
Par Sylvie Girard
Publié dans Le Journal de Québec

«Quelle désolation de voir des parents francophones «se battre» pour conserver le droit d’envoyer leur enfant à l’école anglaise. Je parle ici de nos militaires qui s’acharnent à conserver un droit qui n’a plus sa raison d’être en 2013. […] Que des parents, francophones de surcroît, insistent pour envoyer leurs enfants à l’école anglaise dépasse mon entendement. C’est contre nature. Comment peuvent-ils rejeter à ce point leur propre culture?[…] Ce qui m’inquiète le plus, ce n’est pas le fait que les enfants de mes enfants pourraient avoir de la difficulté à se trouver un emploi sous prétexte qu’ils ne s’expriment pas dans la langue de Shakespeare. Ce qui m’inquiète, c’est le fait que les enfants des enfants de mes enfants ne pourront pas vivre en français. Infiniment triste. C’est l’héritage que nous voulons laisser? Honte à nous».


Soldes d'Après-Noël ; éviter BestBuy, Walmart, Future Shop, Costco, Old Navy et Guess

Nouvelles régionales de Radio.Canada.ca à Québec, 27 décembre 2012
clarouche
Intervention de Cécile Larouche du Mouvement Québec français de la Capitale-Nationale suggérant aux consommateurs d'Après-Noël d'exprimer leur désaccord dans les commerces qui ont intenté des poursuites contre l'Office québécois de la langue française et ont refusé d'ajouter un générique en français à leur bannière.


Langue d'affichage des commerces La Capitale-Nationale in english

Article et video de TVA Nouvelles

image

image

«De plus en plus de commerces de la Capitale-Nationale affichent en anglais. TVA Nouvelles a arpenté les rues de la ville avec une représentante du Mouvement Québec français pour constater qu'il y a de nombreux contrevenants à la loi 101.