Capitale nationale

Les colonisés

TANIA LONGPRÉ
LE JOURNAL DE MONTRÉAL | 09 JUILLET 2014

 

J’ai habité à Québec lorsque j’étais étudiante à l’université. J’adore cette ville dont j’ai souvent la nostalgie. Tous les étés, je suis allée voir d’excellents spectacles francophones et anglophones lors du Festival d’été et j’aurais adoré voir Louis-Jean Cormier plus tôt cette semaine.

Aujourd’hui, je suis tombée sur un texte de Catherine Genest, du Voir, qui recense des commentaires horribles d’internautes sur la présence de Louis-Jean Cormier sur la grande scène du FEQ il y a quelques jours. Certains se demandent qui il est, par exemple. Pour ne pas savoir qui est Louis-Jean Cormier en juillet 2014, il faut être un tantinet déconnecté de la scène artistique québécoise. Oh, mais c’est vrai, à en croire certains commentaires idiots, il ne serait qu’un « chansonnier » « plate », comme « toute la musique québécoise. »  Louis-Jean Cormier est un des auteurs-compositeurs-interprètes les plus talentueux de sa génération. Leader de Karkwa pendant 15 ans, gagnant du prix Polaris en 2010, il a réalisé les deux excellents albums douze hommes rapaillés, mettant en chanson les plus beaux poèmes de Gaston Miron. Il a même été coach lors de la dernière édition de La Voix.

Assermentation des députés du PLQ… EN ANGLAIS !

Le 17 avril 2014, plusieurs députés du PLQ ont prêté serment en anglais à l’Assemblée nationale. Les libéraux ne semblent pas comprendre la distinction entre le bilinguisme individuel et institutionnel.

Le Québécois de Québec

MARTIN LEBEL - Le Devoir - 23 avril 2014

Le Québécois de Québec et le Français de France ont sensiblement le même goût pour l’exotisme des mots anglais. N’est-ce pas en France que l’on utilise le plus de termes anglais pour les nouvelles technologies, que l’on parle de « mail », d’« iPad », de « smartphone », de « computer », etc.

Festival d'été de Quebec City

JOSEPH RIVARD - Le Journal de Montréal - 17 avril 2014

Je suis convaincu que les organisateurs du Festival d'été de Québec considèrent que le talent francophone est totalement absent du Québec. C'est pourquoi ils ont recours à toutes ces vedettes anglophones qui n'en ont rien à foutre d'apprendre deux mots français pourvu que le cachet soit là. Ma fierté est peut-être mal placée, mais même en étant bilingue, je considère que l'approche pécuniaire des organisateurs démontre un flagrant manque de respect envers cette société «différente» du reste de l'Amérique qu'est le Québec.

MQF : Une lutte contre le « Québec bashing »

Par Catherine Bouchard  Publié dans le Journal de Montréal  le: dimanche 09 mars 2014,

Le président du Mouvement Québec français (MQF), Mario Beaulieu, estime que le phénomène de francophobie a pris des proportions alarmantes au Canada depuis les années postréférendaires et, en cette période électorale, il avertit que l’organisme dénoncera tout propos de cette nature venant de candidats.

QUÉBEC : 3e étape de la tournée contre la francophobie

Endroit :    Restaurant Le Cercle - Salon Niché  228 Saint-Joseph est, Québec QC

ASSEMBLÉE GÉNÉRALE du MQF de la Capitale-Nationale et conférence d'Éric Bouchard sur les politiques pour la francisation des nouveaux arrivants

LOGO
Le samedi 30 novembre 2013

au local 2850 du Pavillon Alexandre-Vachon,
au 1045, avenue de la Médecine, Université Laval, Québec.
(STATIONNEMENT GRATUIT sur le campus)

Soirées Québec franco - jeudi 27 juin dès 20h à L'Ostradamus

image

Le Mouvement Québec français de la Capitale-Nationale (MQFCN), en collaboration avec la coopérative Décibels Franco, vous présentent Les soirées Québec franco.

La première soirée aura lieu le jeudi 27 juin 2013, dès 20 h, au bar L’Ostradamus, 29 rue Couillard, Vieux-Québec.https://www.facebook.com/events/278647148946807/

ENTRÉE GRATUITE!

Usage du français à l'Université Laval: brèches dans la politique linguistique?

.

Marie-Pier Duplessis
Publié dans Le Soleil
Le dimanche 14 avril 2013

(Québec) Une nouvelle association étudiante vient de voir le jour pour agir en tant que «chien de garde» de la Politique sur l'usage du français à l'Université Laval. C'est en raison du «trop grand nombre d'infractions potentielles» à cette Politique que Dominique Beaulieu a fondé la branche lavalloise du Mouvement Québec français sur le campus.