Dans les médias

Aussant à Londres : manque de travail au Québec ou victime de la francophobie ?

Article de Gaétan Pouliot publié dans Le Devoir le 13 août 2013

image

«Il affirme ne pas avoir vu d’«ouverture substantielle» chez des employeurs du Québec

Malgré des études doctorales en analyse économique et de l’expérience dans de grandes sociétés d’investissements, Jean-Martin Aussant n’a pas réussi à trouver un emploi au Québec.[...]


Prospectus en français: une grande victoire!

Lettre de Pascal Cyr - Ph. D., histoire, publiée dans le journal Le Devoir le 6 août 2013

image

«En effet, l’annonce, par le ministre québécois des Finances Nicolas Marceau, du maintien du statu quo sur l’article 40.1 de la Loi sur les valeurs mobilières (LVMQ) envoie le message clair que le Québec entend conserver tous ses moyens de protection et de promotion de son identité, de sa langue et de sa culture malgré les fortes pressions exercées constamment par des intervenants des milieux financiers.


Le PLQ dénonce les nouvelles règles d’immigration qui favorisent le français

Réactions de Guillaume Marois à propos des critiques libérales sur les nouvelles règles d'immigrations (Journal FaceBook, 2 aout, 2013)
GMarois
La porte-parole du PLQ en matière d’immigration, «estime que les nouvelles règles [le changement de la grille de sélection] sont trop strictes et pourraient avoir des conséquences néfastes sur notre économie ». Puisque la connaissance du français est un facteur primordial de l’intégration professionnelle (ceux qui ne parlent pas français sont moins nombreux à travailler et ont en moyenne des revenus plus faibles), il est difficile d’imaginer que cette mesure aura un impact négatif sur celle-ci. De plus, j’aimerais aussi souligner que le consensus scientifique est que l’immigration n’a à peu près aucun impact sur les principaux indicateurs de prospérité économique. Il est donc complètement abusif de penser que ce changement mineur de la grille aura un quelconque impact sur l’économie. Mais bon, je devrais peut-être cesser de m’étonner chaque fois qu’un politicien parle sans connaître ses dossiers. Les enjeux politiques sont sans doute plus importants que la vérité.


La Cour suprême et le français : Québec devrait adresser une protestation

Texte d'Hubert Larocque paru dans Le Devoir, 2 août 2013
Supreme
[...] si la Cour suprême du Canada porte un jugement qui est ressenti comme partial ou injuste, preuves à l’appui, il faudrait l’accepter avec révérence et l’appliquer aveuglément. L’exemple vient encore de nous en être administré avec ce jugement qui déboute le Conseil scolaire francophone de la Colombie-Britannique. Oui, on peut défendre le français, à condition que les documents et les plaidoyers soient en anglais ! Pour cela, les « neuf sages » n’hésitent pas à brandir une loi coloniale de 1731, promulguée par Londres, et accordent à cette loi préséance sur la Charte des droits et libertés de 1982.


Montréal, ville bilingue? Précisions des candidats à la mairie

Reportage de François Cormier aux nouvelles de Radio Canada le 30 juillet 2013

Le Mouvement Québec français avait promis de faire de la langue un enjeu de la campagne électorale, il semble que ce soit bien parti. Le président du mouvement, Mario Beaulieu, a repris Denis Coderre en disant qu'il faut d'abord offrir le service en français. Si la communauté anglophone veut être servie en anglais, ça va, assure-t-il. Mais il faut d'abord les servir en français.« Les services municipaux doivent être en français avec des mesures d'exception pour la minorité historique anglophone. Mais, on n'a aucune responsabilité de donner des services en anglais aux nouveaux arrivants, au contraire », déclare M. Beaulieu. Le débat est donc lancé, comme le souhaitait le Mouvement Québec français, mais juste un peu plus tôt que prévu.

mbradiocancod

Voir la vidéo du reportage


Colombie-Britannique - Pas de documents uniquement en français devant les tribunaux

Article de La Presse canadienne paru dans Le Devoir, 27 et 28 juillet 2013

N.D.L.R. Au Canada anglais on traite le Québec de xénophobe si on ne fournit pas de service en anglais aux francophones et aux allophones, mais en Colombie Britannique, ne pas donner de service juridique en français même aux francophones seraient acceptable!!!
Copiur
Ottawa — Il n'est pas possible de déposer des documents uniquement en français devant les tribunaux de Colombie-Britannique, a confirmé vendredi la Cour suprême du Canada – dans une cause qui portait justement sur les droits linguistiques des francophones dans cette province.[...] Selon la Cour, il n'est pas non plus contraire à la Charte canadienne des droits et libertés que des instances se déroulent uniquement en anglais dans cette province.[...]

La province a allégué que le conseil scolaire n'avait pas le droit de revendiquer les droits linguistiques garantis par l'article 23 de la Charte ou d'intenter une action pour protéger ces droits.


Élections à Montréal: le français doit être un enjeu, dit le MQF

La Presse Canadienne le 21 juillet 2013. Modifié par Magalie Chauvin dans le site 98,5 FM.

Le Mouvement Québec français (MQF) entend s'impliquer dans la campagne électorale municipale à Montréal. Le président du MQF, Mario Beaulieu, veut s'assurer que la question linguistique fasse partie des enjeux des candidats à la mairie.

M. Beaulieu cible la campagne de la région métropolitaine, parce que plus de 85 pour cent des 50 000 nouveaux arrivants chaque année au Québec s'y installent. Selon lui, Montréal s'anglicise de plus en plus, et il déplore qu'aucun parti municipal n'ait encore proposé de solutions pour contrer ce phénomène. [...]

Selon le président du Mouvement Québec français, la nécessité d'apprendre le français devient peu importante si tous les services municipaux sont systématiquement disponibles en anglais.

Votons MTL Français
Écoutez le commentaire de Mario Beaulieu à 98,5


La nouvelle ministre ne tient pas au bilinguisme à la Cour suprême

Article publié sur le site de Radio-Canada le 18 juillet 2013

image

«La nouvelle ministre du Patrimoine canadien et des Langues officielles, Shelly Glover, maintient que la nomination de juges bilingues à la Cour suprême du Canada n'est pas essentielle, même si elle est souhaitable.


France, Québec et 14 juillet - Contrer décrochage et résignation

Chronique d'Antoine Robitaille publié dans le journal Le Devoir le 13 juillet 2013

image

«Sur les plaines d’Abraham, en 1974, il y eut l’incroyable Super-franco-fête. Fondé en 1968, le Festival d’été fut longtemps un lieu de découverte de la chanson francophone.

Aujourd’hui, ce rendez-vous annuel apparaît la plupart du temps comme une sorte de Super-anglo-fête pour vieux rockers dépassés.


Alerte à la bombe chez IGA suite à une manifestation anglophone contre une succursale du même propriétaire

Article de Francis Dugas publié dans le site de TVAnouvelles.ca le 9 juillet 2013

image

«Au lendemain d'une manifestation tenue devant le IGA Lambertois de la propriétaire Louise Ménard, sur le boulevard Wilfrid-Laurier, une alerte à la bombe est survenue dans l'autre épicerie de la propriétaire, située sur la rue Victoria, à Saint-Lambert.

Le 28 juin, une soixantaine d'anglophones avaient manifesté devant la succursale du boulevard Wilfrid-Laurier pour protester contre la supposée interdiction de l'utilisation de l'anglais dans les locaux de l'entreprise. Le 29 juin, en fin d'après-midi, un employé du IGA de la rue Victoria a reçu un appel anonyme d'un homme affirmant qu'une bombe exploserait dans l'épicerie au cours des cinq prochaines minutes.[...]