Dans Internet

Rassemblement du Mouvement Québec français contre l'anglicisation à Laval

Article de La Presse Canadienne, publié dans le journal métro, le 07 octobre 2013

image

« Le Mouvement Québec français (MQF) a tenu un rassemblement vendredi soir, à Laval, pour dénoncer l’anglicisation dans cette ville, la troisième en importance au Québec.

[...]

M. Beaulieu déplore l’attitude de la Coalition avenir Québec de François Legault, qui selon lui, contraint le gouvernement Marois à envisager le retrait de son projet de loi 14 visant à bonifier la loi 101 et qui devait être vu en deuxième lecture cet automne. »


Le nationalisme et la diversité culturelle mondiale 

Article de Tania Longpré, publié dans Le Journal de Jontréal, 7 octobre 2013

image

« Imaginez un instant un monde où tous parleraient la même langue. Une diversité entière réduite à une identité similaire, voire identique, n’adoptant qu’une seule culture et qu’une seule langue. Cette situation serait terne à mourir. Quel plaisir trouverions-nous à voyager si nous vivions tous de la même manière, mangions tous la même chose et parlions tous la même langue ? »


Avez-vous la langue à terre ?

Article publié dans Le journal de Montréal par Sophie Durocher,le 6 septembre 2013

« Il faut que les grenouilles québécoises sentent l’eau chaude ! » C’est le cri du cœur que lance Biz, de Loco Locass, dans La langue à terre, un documentaire sur l’anglicisation du Québec, présenté au FFM. Et vous savez quoi? J’espère, comme Biz, que les francophones vont se réveiller avant qu’il ne soit trop tard.... »

ff


La langue à terre : un documentaire sur l'anglicisation au Québec présenté au FFM

Article de La Presse canadienne dans Radiocanda.ca, jeudi 15 août 2013

La question de l'anglicisation de Montréal et du Québec est au coeur du documentaire La langue à terre, réalisé par Jean-Pierre Roy avec l'aide de Michel Breton et présenté le jeudi 29 août au Festival des films du monde, à Montréal.
Hell


Pauline Marois évoque l'échec de la refonte de la loi 101

Article de la presse canadienne, publié dans le journal La Presse, le 29 août 2013

image

« La première ministre Pauline Marois a évoqué la possibilité que la réforme de la loi 101 se solde par un échec, jeudi, alors que son gouvernement se prépare à lancer un vaste débat sur la place des symboles religieux dans les institutions publiques. »


Harper laisse tomber ses réponses bilingues

Article de Marie Vastel, publié dans le journal Le Devoir, le 21 août 2013

N.D.L.R. Le bilinguisme officiel est une façade pour cacher l’assimilation croissante des Canadiens français. Partout au monde, le bilinguisme institutionnel aboutit à l’assimilation des langues minoritaires. Et le Québec est de plus en plus minoritaire dans le Canada. Seul le modèle territorial assure l’avenir d’une langue parce qu’elle devient nécessairement la langue commune.

image

Le premier ministre répond désormais aux questions des journalistes seulement dans la langue dans laquelle elles ont été posées


Site haineux anglophone ridiculisant les victimes du désastre de Lac-Mégantic

Enfin, le site haineux anglophone ridiculisant les victimes du désastre de Lac-Mégantic a été fermé!

Extrait de l'article du Journal de Montréal publié le 25 juillet 2013

image


L’effet pervers d’être francophone pour un immigrant

Lettre de Marie-Andrée Provencher publiée dans le journal Le Devoir le 5 août 2013

image


Le PLQ dénonce les nouvelles règles d’immigration qui favorisent le français

Réactions de Guillaume Marois à propos des critiques libérales sur les nouvelles règles d'immigrations (Journal FaceBook, 2 aout, 2013)
GMarois
La porte-parole du PLQ en matière d’immigration, «estime que les nouvelles règles [le changement de la grille de sélection] sont trop strictes et pourraient avoir des conséquences néfastes sur notre économie ». Puisque la connaissance du français est un facteur primordial de l’intégration professionnelle (ceux qui ne parlent pas français sont moins nombreux à travailler et ont en moyenne des revenus plus faibles), il est difficile d’imaginer que cette mesure aura un impact négatif sur celle-ci. De plus, j’aimerais aussi souligner que le consensus scientifique est que l’immigration n’a à peu près aucun impact sur les principaux indicateurs de prospérité économique. Il est donc complètement abusif de penser que ce changement mineur de la grille aura un quelconque impact sur l’économie. Mais bon, je devrais peut-être cesser de m’étonner chaque fois qu’un politicien parle sans connaître ses dossiers. Les enjeux politiques sont sans doute plus importants que la vérité.


La Cour suprême et le français : Québec devrait adresser une protestation

Texte d'Hubert Larocque paru dans Le Devoir, 2 août 2013
Supreme
[...] si la Cour suprême du Canada porte un jugement qui est ressenti comme partial ou injuste, preuves à l’appui, il faudrait l’accepter avec révérence et l’appliquer aveuglément. L’exemple vient encore de nous en être administré avec ce jugement qui déboute le Conseil scolaire francophone de la Colombie-Britannique. Oui, on peut défendre le français, à condition que les documents et les plaidoyers soient en anglais ! Pour cela, les « neuf sages » n’hésitent pas à brandir une loi coloniale de 1731, promulguée par Londres, et accordent à cette loi préséance sur la Charte des droits et libertés de 1982.