Langue française

Mario Beaulieu, Mouvement Québec français et Berry Wajsman, du Suburban à MISE À JOUR MONTRÉAL - MAtv Montréal - Mes émissions | MAtv.ca

«Est-ce que la majorité des villes avec ce statut est située dans le Grand Montréal? Est-ce que ça ravivera des tensions? - Invités: Beryl Wajsman, rédacteur en chef du journal The Suburban et président, Institut des affaires publiques de Montréal; Mario Beaulieu, président du Mouvement Québec français; Frédéric Bastien, - En chronique: Guillaume Lavoie nous fait un portrait de ces villes.

Diffusion :
• Jeudi 14 mars 2013 19:00
• Jeudi 14 mars 2013 22:00
• Vendredi 15 mars 2013 06:00
• Vendredi 15 mars 2013 11:30
• Vendredi 15 mars 2013 15:00»

24 millions pour franciser 12 000 petites entreprises

Article de Denise Proulx publié dans Le Journal de Montréal le mardi 12 mars 2013

Image

«[…]La facture la plus onéreuse qu’impose à ce jour l’actuel projet de loi 14 est celle de la formation linguistique des travailleurs qui s’élèverait globalement à 16 millions $. […] Mardi, en ouverture de la Commission parlementaire qui analyse le projet de loi 14, la ministre Diane De Courcy a souligné que les nouvelles mesures proposées sont souples et responsables. Elle a promis que les PME pourront se prévaloir de mesures de soutien pour répondre adéquatement aux nouvelles règles de la Charte de la langue française.
Le président de la Société Saint-Jean-Baptiste, Mario Beaulieu, a souligné que les entreprises devraient voir plutôt comme un investissement l’obligation de travailler le français. «Le problème n’est pas uniquement au niveau de l’affichage, a-t-il dit. Il faut être en cohésion avec les régions, qu’on ne doit pas obliger à s’angliciser pour faire des affaires avec les entreprises de Montréal.»

Le SFPQ déplore la bilinguisation rampante de la fonction publique québécoise

Article publié dans Radio-Canada.ca le mardi 12 mars 2013

Image

«La fonction publique québécoise subit une bilinguisation rampante et le projet de loi 14 du gouvernement Marois pourrait même accentuer cette tendance. C'est ce qu'a dénoncé la présidente du Syndicat de la fonction publique du Québec (SFPQ), Lucie Martineau, mardi matin, au début de la commission parlementaire sur le projet de loi 14, qui vise à renforcer la Charte de la langue française. Mais selon Mme Martineau, contrairement à ce que l'on peut penser, le projet de loi 14 ne renforce pas la loi 101, mais l'assouplit à bien des égards.

12% des entreprises violent la loi 101

Article de Emy-Jane Déry publié dans le journal de québec le lundi 11 mars 2013

image

«Le Mouvement Québec français de la Capitale nationale a déposé lundi les fruits de son enquête maison au bureau régional de l’Office québécois de la langue française. Un total de 101 plaintes envers des commerces de la région de Québec, qui ne respecteraient pas la loi 101, a été rapporté.

13 candidatures pour le Prix d’excellence en français Gaston-Miron

Le lauréat du Prix d’excellence en français Gaston-Miron et les deux mentions d’honneur qui, pour l’occasion, seront remises par monsieur Pierre Dionne-Labelle, député de Rivière-du-Nord et monsieur Jacques Duchesneau, député de Saint-Jérôme, seront dévoilés lors du Déjeuner de la Francophonie qui se tiendra le dimanche 17 mars à compter de 11heures à la salle de réception La Caravelle (70, 116e Avenue à Saint-Jérôme).
MQFlaur

Madame Pauline Vincent, présidente de l’Association des auteurs des Laurentides présentera un texte de notre poète national, Gaston Miron et Angèle Courville, artiste de la relève, assurera la portion musicale.

Des billets sont disponibles au coût de 20$ et il est possible de les réserver en communiquant avec la SNQL au 450.438-4129 ou par courriel à: info@snql.qc.ca

Voir dans le Journal Le Nord

Scandale du McGill-Gate - Porter, Couillard et le CUSM

Billet de Richard Martineau publié dans le Journal de Montréal le 28 février 2013

«Il y a quelque chose que je ne comprends pas au sujet d’Arthur Porter, qui est sous le coup d’un mandat d’arrestation. Pourquoi les membres du Conseil d’administration du CUSM l’ont-ils nommé directeur général de l’hôpital? [...]

Il faut dire à leur décharge que les membres du Conseil d’administration du CUSM n’ont pas l’air d’être de grandes lumières.

Quand Porter dirigeait le CUSM, les membres du c.a. ne lui demandaient pas de leur montrer ses livres et ses états de compte pour qu’ils puissent vérifier si le projet de ­l’hôpital était bien géré ou pas. Ils le croyaient sur parole! Ils prenaient ce que Porter disait pour du cash!

Mario Beaulieu et Beryl Wajsman, rédacteur en chef du journal The Suburban en entrevue avec Isabelle Maréchal

Entrevue à l'émission Isabelle Maréchal le 21 février 2013

image

Écoutez Mario Beaulieu et Beryl Wajsman, rédacteur en chef du journal The Suburban en entrevue avec Isabelle Maréchal.

Les anglophones et le projet de loi 14.

http://www.985fm.ca/audioplayer.php?mp3=165097

Déluge de commentaires contre les Francophones sur les sites Internet des médias anglophones

Article publié sur le site de Radio-Canada le 21 février 2013

image

«Le dévoilement, mardi, de la plaque d'immatriculation bilingue au Manitoba suscite de nombreuses et vives réactions sur les sites Internet des médias anglophones.[...]

Ces remarques démontrent selon M. Hébert que le racisme anti-francophone n'a pas totalement disparu au Manitoba, et que la crise linguistique des années 80 n'est pas tellement loin.

« C'est comme s'il y avait un dinosaure en dessous de la surface du sol manitobain, puis dès qu'on dit bilinguisme, surtout lorsqu'on touche aux institutions publiques, c'est comme si on marchait sur la queue du dinosaure », ironise Raymond Hébert.[...]

PQ, are you listening?

Article de Yves Beauchemin publié dans La Presse le 13 février 2013

image

«Le ministre reproche à la STM de ne pas obliger ses guichetiers à servir sa clientèle anglophone dans la langue de Stephen Harper. La STM, selon lui, devrait imiter l'Agence métropolitaine de transport (AMT), organisme gouvernemental qui oblige ses employés au bilinguisme. «STM, are you listening?», a lancé le ministre Lisée sur un ton de matamore.»

La langue du maître

Article de Christian Rioux publié dans Le Devoir le 8 février 2013

«Faudra-t-il bientôt aller en France pour chanter Félix Leclerc ? C’est la question que je me suis posée en écoutant nos auteurs-compositeurs, réunis cette semaine à l’occasion du Forum sur la chanson québécoise. Plusieurs ont déploré le fait que l’école québécoise ne transmettait pas aux élèves ce patrimoine culturel pourtant parmi les plus riches du Québec.[...]