Mouvement Québec Francais

Le Français et les candidats

L'Express d'Outremont, 22 octobre 2009. « On tolère le français plutôt qu'on le respecte » - Luc Thériault Le Mouvement Montréal Français demande aux candidats à la mairie de s’engager à déposer une politique conforme aux directives de l’Office québécois de la Langue française.

Lire la suite

L’art de voter contre ses propres intérêts

Josée Legault, Voir, 4 novembre 2009. « Bien sûr, on peut comprendre que les anglophones votent dans le sens de leurs intérêts politiques lors d’un référendum. Mais lorsque autant d’entre eux votent aussi contre leurs propres intérêts de citoyens et de contribuables en contribuant à reconduire un maire discrédité en bonne partie pour éviter une mairesse "séparatiste", là, il est temps qu’on s’en parle. Calmement et dans le respect. Mais qu’on s’en parle...

Lire la suite

Un comité d’accueil réclamera des excuses du Prince Charles

Lise Millette, La Presse canadienne, Cyberpresse, 8 novembre 2009. « Pour Mario Beaulieu, président de la SSJBM, le Prince représente la Couronne britannique qui a effectué un nettoyage ethnique d'une partie de la population de la Nouvelle-France. Un comité d'accueil réclamera des excuses du Prince Charles lors de sa visite à Montréal le 10 novembre. La Société Saint-Jean-Baptiste de Montréal (SSJBM) et le Réseau de résistance du Québécois (RRQ) assisteront au passage du monarque, qui n'a pas foulé le sol de la province depuis les Jeux olympiques de 1976.

Lire la suite

The Gazette revient à nouveau sur la francisation des cégeps

Pierre Dubuc, directeur, L'Aut'Journal, 3 novembre 2009. « Contrairement à la presse francophone qui fuit comme la peste le débat sur l’extension aux cégeps des dispositions de la Loi 101, les médias anglophones ne craignent pas d’aborder la question. Dimanche dernier, 1er novembre, The Gazette traitait à nouveau du sujet en éditorial. Le titre « No language limits on CEGEP choice » a le mérite d’être clair, sans même qu’on soit obligé de le traduire en français. The Gazette revient sur l’assemblée publique organisée récemment par la SSJB-Montréal, le Mouvement Montréal français et le SPQ Libre. L’éditorial insiste sur la nécessité de laisser le « libre choix » aux étudiants francophones de pouvoir fréquenter un cégep anglophone pour leur permettre de devenir bilingue et bénéficier du même avantage que les étudiants allophones – déjà bilingues – face au marché du travail.

Lire la suite

SCRUNTCH – Chronique d’Yves Beauchemin, écrivain

(Volume 1, numéro 2) Longueuil, 2 novembre 2009. « C'est le mot qui résume le mieux à mon avis l'attitude de la Cour suprême du Canada à l'égard du français au Québec. Un scruntch lent et méthodique, qui prend soin de conserver toutes les apparences de la civilité et d'une sage modération, mais dont le but ultime semble être l'écrabouillement final de notre langue et de notre culture. « Kill them with kindness », disent les Anglais.

Lire la suite

Danger d’une saignée vers l’école anglaise

Chantal Trottier, présidente, Mouvement national des Québécoises et Québécois, Opinions, Le Soleil, 1er novembre 2009. « L’auteur soutient qu’il ne s’agit plus seulement de défendre le français comme langue publique commune, selon la formule consacrée, mais comme langue nationale porteuse d’une expérience historique, d’une culture à réinvestir dans l’espace public et la citoyenneté québécoise.

Lire la suite