Mouvement Québec Francais

7 septembre 2009. « Ce qui est plus grave c’est que plus de 50 % des allophones choisissent de s’inscrire au cégep anglais qu’ils aient ou non été dans l’obligation de fréquenter l’école publique de langue française au primaire et au secondaire. Qu’ensuite

ces immigrants vont s’inscrire à l’université anglaise. Qu’enfin tous ces diplômés anglicisés vont travailler en anglais accélérant ainsi l’anglicisation du marché du travail

Lire la suite