Archives du MQF

La survie du français selon Pierre Curzi

Jonathan Cossette, L'Hebdo journal, Trois-Rivières, 2 avril 2011. « Lorsque nous ferons renaître la Loi 101 et par le fait même notre langue, le pays sera à portée de main. » Porte-parole de l'opposition officielle en matière de langue, Pierre Curzi était de passage cette semaine à Trois-Rivières dans le cadre d’une conférence donnée avec deux de ses collègues. Selon lui, il faut étendre la Charte de la langue française au niveau collégial.

Lire la suite

Promenade au Mail Champlain

Article de Gilles Proulx paru dans Le Journal de Montréal du 15 avril 2011.

En marchant au milieu d'une foule lobotomisée et indifférente à l'anglicisation galopante, j'ai compté plus de cinquante raisons sociales anglaises. photo Marco Weber

Allô, loi 101 qui tient tellement à coeur à l'ex-radiocanadienne Christine Saint-Pierre, à la toute neuve présidente de l'Office québécois de la langue française, Mme Louise «Tout-va-très-bien-madame-la-Marquise» Marchand, et à notre vaillant premier ministre en fin de carrière, Jean Charest, qui, à la façon d'un Stéphane Dion, essaie de se faire une belle jambe en courtisant les environnementalistes plutôt que les identitaires... Quant au nouveau Mail Champlain, c'est avec combien de joie que j'ai découvert ces merveilles de chez nous tels les David's Tea, le Jugo Juice, le Foot Locker, le USA, le Only, le Naturalizer, le Children's Place, le President Stone, le Foxy, le Trade Secrets, le Game Buzz, le Style Exchange, le Faces, le Little Burgundy, le Key West, le Payless Shoe store, le Access, le Urban Planet, le D-tox, le RW Co (fond Jones et le Sweet Factory.

Lire la suite

Loi 101 au cégep: Curzi veut convaincre

Article de Lisa-Marie Gervais paru dans Le Devoir du 8 mars 2011 Estimant que sa croisade pour l'application de la loi 101 au cégep est mal comprise, le député péquiste Pierre Curzi prend son bâton de pèlerin pour faire «de la pédagogie». «Actuellement, notre seul souci, c'est d'essayer de faire de la pédagogie pour faire comprendre que ce n'est pas un choix radical, mais que c'est une tentative d'appliquer maintenant les moyens concrets pour tenter d'inverser la situation sur l'île de Montréal», a-t-il soutenu.

Lire la suite

Aimons-nous notre langue ?

Texte de Jean Piuze paru dans Le Devoir du 8 mars 2011. Eh bien, malgré tout cet environnement très francophone, à 20 ans, mon frère et moi parlions un anglais de qualité, qui nous aurait permis d'aller travailler n'importe où en Amérique du Nord si nous l'avions souhaité. Tout ceci pour illustrer qu'il est absolument fallacieux de prétendre qu'il faille truffer d'anglais les programmes du primaire et du secondaire, ou faire ses études collégiales en anglais, pour bien apprendre cette langue et avoir ainsi de meilleures chances de réussir dans la vie. Lire l’article.

Lire la suite