Archives du MQF

La proposition de Jean-François Lisée est insuffisante

En 1977, après des années de mobilisation citoyenne instiguée notamment par les Sociétés Saint-Jean-Baptiste et le Mouvement Québec français, le gouvernement du Québec a fait adopter la Charte de la langue française. Ce fut un véritable geste historique d’affranchissement collectif. Un saut dans la modernité. Aussi déterminante fût-elle pour le Québec, …

Lire la suite

McGill, université québécoise ou internationale?

Colette Bernier, sociologue et professeure associée au département des relations industrielles de l’Université Laval, Opinion, Le Devoir, 3 mai 2010. Surtout, les données récentes sur la poursuite du retard universitaire des francophones au Québec ont fait ressurgir la question du surfinancement du réseau universitaire anglophone par rapport au poids démographique de la population anglophone au Québec. Dans la course au palmarès de McGill, doit-on balayer sous le tapis la question d’équité entre universités francophones et anglophones au Québec ? Là est la vraie question si l’on veut parler d’équité, car elle est directement reliée à l’accès à l’éducation de la majorité francophone du Québec.

Lire la suite

Une grande manifestation culturelle pour renforcer et appliquer la loi 101

Annie Mathieu, La Presse canadienne, journal Metro, 11 avril 2010. MONTRÉAL - Parce qu'elle constitue leur principal outil de travail et qu'elle "représente l'âme d'un peuple", de nombreux artistes ont lancé un vibrant plaidoyer en faveur de la langue française, dimanche, aux côtés de politiciens et de membres de la société civile lors du lancement d'une offensive visant à forcer le gouvernement Charest à renforcer et appliquer la loi 101 aux écoles privées non-subventionnées.

Lire la suite

Mobilisation des cégépiens pour le renforcement de la Loi 101

Plus de 3000 étudiants du collégial ont signé une pétition réclamant au gouvernement du Québec de renforcer la Loi 101. De nombreux bénévoles et sympathisants du Mouvement Montréal français (MMF) ont sillonné les cégeps de la région métropolitaine afin de sensibiliser les étudiants à l’importance de faire du français la langue officielle et commune du Québec et de recueillir leur appui pour le renforcement et l’application rigoureuse de cette loi. Écoutez à la troisième minute et dix-septième seconde (3m17) le reportage à Radio-Canada.ca du 17 février 2010. Voir photos de la conférence de presse. Signez la pétition.

Lire la suite

L’immigration et la langue française: assez, les voeux pieux!

PARTENAIRES POUR UN QUÉBEC FRANÇAIS | LEDEVOIR.COM | 11/02/2016

Les audiences sur le projet de loi 77 portant sur l’immigration au Québec se terminent cette semaine. Pour Partenaires pour un Québec français (PQF), l’élaboration d’une nouvelle loi était l’occasion attendue pour effectuer les révisions nécessaires en vue de favoriser une immigration en phase avec le développement social, économique et culturel du Québec.

Malheureusement, le projet de loi sur l’immigration comporte plusieurs zones d’ombre et contient un nombre important d’articles de loi dont les modalités d’application seront déterminées par règlements (34 en tout !). C’est donc dire qu’ils seront soustraits aux débats démocratiques de l’Assemblée nationale. De plus, le projet 77 a été déposé sans que les divers intervenants aient pu avoir préalablement accès à la nouvelle politique d’immigration qui aurait normalement dû baliser les éléments législatifs.

Lire la suite

Loi 104 : 600 personnes à une assemblée

Stéphane Chagnon, SSJB de Montréal, L'Aut'Journal, 20 novembre 2009. C’est dans une salle remplie à craquer au Studio Juste pour rire, que plus de 600 militants ont participé au grand rassemblement contre le jugement de la Cour suprême invalidant la Loi 104. Il y avait de l’électricité dans l’air, lorsque Mario Beaulieu, président de la Société Saint-Jean-Baptiste de Montréal a ouvert le bal en déclarant : « Il s’agit d’une première étape dans la mobilisation pour dire non à ce jugement qui rouvre une brèche au cœur même de la Loi 101, pour dire OUI à l’avenir du français, OUI à l’avenir du peuple québécois, OUI à notre liberté collective ! »

Lire la suite

Cégeps et question linguistique

Pierre Dubuc, Directeur, L'Aut'Journal, 21 octobre 2009. « Plus de 300 personnes assistaient lundi soir 19 octobre à une assemblée publique sous le thème L’avenir du Québec passe par les études supérieures en français avec, entre autres, comme orateurs Charles Castonguay et Bernard Landry. La même journée, à 11 heures, MM. Castonguay et Landry, accompagnés de Mario Beaulieu et Marc Laviolette, avaient convié les journalistes à une conférence de presse sur le même sujet. Ce qui étonne, au lendemain de ces événements, c’est l’extraordinaire disparité de la couverture médiatique entre les médias francophones et anglophones.

Lire la suite