Accueil / Québec (page 3)

Québec

« Les congrès, les concours de bon langage, les campagnes sont pratiquement inefficaces. Seul l’État, gardien du bien commun, peut agir efficacement au niveau de la civilisation. C’est à la civilisation de supporter la culture. L’État a la loi et la force pour lui. Nous, les instituteurs, nous n’avons que raison. C’est si peu de chose, avoir raison ; ça ne sert qu’à mourir. Je suis un peu lugubre, n’est-ce pas ? ─ FRÈRE UNTEL

L’avenir du français n’est pas garanti… Agissons pour qu’il le soit

Le rôle de l’État est essentiel [1] pour l’avenir du Québec, particulièrement pour la langue française. Lorsque l’État du Québec mettra tout son poids [2] au bénéfice de la langue française, elle s’imposera sur le territoire et rayonnera à nouveau sur l’Amérique du Nord. [1] «Le seul levier dont les …

Lire la suite

Le français est bel et bien en recul au Québec

Le génocide culturel des francophones au Canada se poursuit. Le Québec n’échappe pas à cette fulgurante assimilation organisée par le régime fédérale. Malgré nos volontés, nos lois, nos syndicats, les statistiques indiquent clairement que le poids démographiques des Québécois à l’intérieur le Canada diminue année après année. Il y a …

Lire la suite

Une pub contre l’anglais à la faculté de médecine de l’Outaouais

À la future faculté de médecine de l’Outaouais développée par l’Université McGill, le gouvernement du Québec imposera au programme 18 mois de cours de médecine en anglais. Les Québécois payeront (encore davantage) pour leur anglicisation. Voici trois faits : McGill octroie 25% des diplômes québécois en médecine et cela en langue …

Lire la suite

Offensive pour une formation entièrement en français à la faculté de médecine en Outaouais

À la future faculté de médecine de l’Outaouais développée par l’Université McGill, le gouvernement du Québec imposera au programme 18 mois de cours de médecine en anglais. Les Québécois payeront (encore davantage) pour leur anglicisation. Voici trois faits : McGill octroie 25% des diplômes québécois en médecine et cela en langue …

Lire la suite

Cachez cette réalité que je ne saurais voir

Le Québec s’anglicise. La langue française recule particulièrement dans la région de Montréal. L’assimilation des Québécois de langue française est indéniable et l’histoire de l’Amérique française le témoigne par les changements de statut politique et juridique du Canada et du Québec. La Proclamation royale (1763) est l’annexion de la Nouvelle-France …

Lire la suite

HEC, l’anglophone

Quarante ans après l’adoption de la Charte de la langue française (loi 101), le débat refait surface là où on l’attendait le moins, du côté des universités. Pour des raisons mercantiles, nos universités francophones font du recrutement d’étudiants étrangers et se lancent dans une compétition effrénée avec leurs homologues anglophones, …

Lire la suite

La proposition de Jean-François Lisée est insuffisante

En 1977, après des années de mobilisation citoyenne instiguée notamment par les Sociétés Saint-Jean-Baptiste et le Mouvement Québec français, le gouvernement du Québec a fait adopter la Charte de la langue française. Ce fut un véritable geste historique d’affranchissement collectif. Un saut dans la modernité. Aussi déterminante fût-elle pour le Québec, …

Lire la suite

Lisée ne défend pas assez le français, martèle Mario Beaulieu

Le chef péquiste Jean-François Lisée n’a pas le droit de baisser les bras devant sa responsabilité de défendre la langue française au Québec. En choisissant de rogner sur les mesures « déjà insuffisantes » proposées par Pauline Marois, il conforte l’impression d’impuissance qui fait abdiquer bien des francophones quand vient l’heure de …

Lire la suite
Power by

Download Free AZ | Free Wordpress Themes