Revue de presse

Tous les articles de presse, audio et vidéo, publiés dans les médias, qui sont reliés au Mouvement Québec français.

mai, 2016

  • 6 mai

    Les radios privées doivent privilégier la musique francophone, dit le MMF

    Article paru dans le site de Radio-Canada le 14 mai 2011. Le Mouvement Montréal français (MMF) souhaite que les stations de radio privées du Québec fassent plus de place à la musique québécoise et francophone aux heures de grande écoute.

  • 6 mai

    Plus de chansons en français

    Article de Charles Lecavalier paru dans le 24 H du 16 mai 2011. Le MMF a souhaité démontrer qu’il y a suffisamment de matériel de qualité en français au Québec pour alimenter les stations radiophoniques en portant des pancartes affichant le nom de chanteurs et de groupes québécois et francophones.

avril, 2016

  • 25 avril

    Faire du français la seule langue publique commune

    TVA Nouvelles, Agence QMI, 5 juin 2011.

    Avec pour mission de faire du français la seule langue publique commune au Québec, un regroupement de militants a relancé le Mouvement Québec français (MQF), dimanche, au Musée national des beaux-arts du Québec. photo Agence QMI

    Vous pouvez visionnez les reportages de LCN et TVA sur le lancement du Mouvement Québec français: http://bit.ly/kX7zVY http://bit.ly/jH1Euh « L'anglicisation menace le droit de travailler en français des employés des autres régions qui transigent de plus en plus fréquemment en anglais avec les entreprises de Montréal, a affirmé M. Beaulieu dans un communiqué. En surfinançant les institutions anglophones à Montréal, telles que les cégeps, les universités et les hôpitaux, le gouvernement québécois dispose de moins de financement pour ces institutions en région. La première édition du Mouvement Québec français, dirigée par François Albert-Angers, avait contribué à l'établissement de la loi 101. Le Mouvement a été réactivé périodiquement au moment de l'adoption des lois 101, 178 et 86.

  • 25 avril

    La capitale nationale a son Mouvement Québec français

    Radio-Canada.ca, nouvelles régionales, Québec, le samedi 4 juin 2011.

    Caroline Desbiens, porte-parole du MQF de la Capitale-Nationale Le Mouvement Québec français (MQF) de la Capitale-Nationale est né samedi dans la région de Québec, l'unique capitale francophone des Amériques. photo Radio-Canada.ca

    Ce mouvement s'ajoute aux autres mouvements régionaux, tels que ceux des Laurentides, de Lanaudière, de Montréal, de la Montérégie, de Laval, du Bas-Saint-Laurent, de la Gaspésie, de la Mauricie et du Nunavik. Pour l'auteure-compositrice et interprète, Caroline Desbiens, il est important que les gens de la région de Québec comme d'ailleurs se mobilisent.

  • 25 avril

    Résurrection du Mouvement Québec français

    Article de DOMINIQUE HARDY, Journal de Québec, 05/06/2011 Le jugement de la Cour suprême invalidant la loi 104 sur les écoles passerelles permettant à des parents non anglophones de réclamer une éducation en anglais pour leurs enfants a été un véritable coup de fouet aux dires de Mario Beaulieu. « On s’est fait bâillonner, on s’est fait imposer que l’on puisse acheter le droit d’aller à l’école publique anglaise », déplore-t-il. Notre réponse au bâillon, c’est la relance du MQF. »

  • 25 avril

    Plus de francophones attirés par l’anglais

    Sébastien Ménard, Canoë.ca, 10 juin 2011. De plus en plus de parents francophones sont prêts à payer le gros prix pour que leurs enfants aient accès à des écoles d’immersion anglaise 100% privées, une situation qui dérange le Mouvement Québec français. Des données obtenues par le Journal révèlent que près de 7 000 élèves étaient inscrits dans une école entièrement privée offrant des services éducatifs en anglais, cette année. Cela représente une hausse de 23% en quatre ans. Le Mouvement Québec français est préoccupé par le phénomène.

  • 24 avril

    La Société Saint-Jean-Baptiste de Montréal annonce un printemps québécois

    MONTREAL, le 11 mars 2011 - Prenant fin vendredi soir, la 177e Assemblée générale annuelle de la Société Saint-Jean-Baptiste de Montréal a réélu par acclamation Mario Beaulieu pour un deuxième mandat à la présidence. « L’ensemble des militants considère que le temps est venu de recommencer à descendre dans la rue et de tout mettre en œuvre pour que ce mouvement s’étende graduellement à l’ensemble des régions afin de relancer le Mouvement Québec français. Il est crucial de renforcer la Charte de la langue française, que les progrès obtenus par la loi 101 à l’école publique soient étendus à l’école privée et au cégep, et que l’on favorise l’équité linguistique dans le financement des universités » de constater Mario Beaulieu.

    Lire l’article.

  • 6 avril

    Laval s’anglicise plus qu’ailleurs

    Article de Gabriel Béland paru dans La Presse du 23 décembre 2010. Selon les dernières données disponibles, le nombre d'anglophones a bondi de 35% en 10 ans à Laval. Il s'agit d'une progression trois fois plus rapide que celle de la population totale de la ville, qui a grimpé d'un peu plus de 11% entre 1996 et 2006. Cette anglicisation de Laval ne plaît pas à tous. Le Mouvement Laval français a été créé en novembre dernier dans le but de mettre un frein au phénomène. « Les chiffres sur l'anglicisation à Laval sont tout aussi inquiétants, sinon davantage, que pour l'île de Montréal », a expliqué son président, Michel Thisdale.

mars, 2016

  • 22 mars

    Écoles passerelles – Manifestation pour le français

    Radio-Canada.ca, 19 octobre 2010.

    Le président de la Société Saint-Jean Baptiste de Montréal, Mario Beaulieu coordonnait le spectacle-manifeste. photo Mathieu Breton, MMF.

    « Les manifestants ont observé une minute de silence pour souligner le bâillon imposé par le gouvernement Charest à l'Assemblée nationale pour l'adoption de la loi 115 (anciennement loi 103). Ont suivi des discours de défenseurs du français et des prestations musicales fortement politiques. L'événement s'est clos sur des paroles de Gaston Miron. Le président de la Société Saint-Jean Baptiste de Montréal (SSJBM), qui coordonnait le spectacle-manifeste, a promis de maintenir mobilisés les opposants à cette loi et a promis d'autres actions à venir partout au Québec. « Quand on va à l'école française, ben on ne fait pas juste apprendre une langue, mais on s'intègre à la culture d'une nation. » — Mario Beaulieu

  • 22 mars

    La Coalition contre la Loi 103 propose une grande fête du français

    Pierre Saint-Arnaud, La Presse canadienne, 16 septembre 2010.

    Le spectacle qui aura lieu samedi au Centre Pierre-Charbonneau mettra notamment en vedette le groupe Loco Locass. photo: François Roy, La Presse

    La Coalition contre le projet de loi 103 sur les écoles passerelles promet que son rassemblement-spectacle, samedi à Montréal, sera une grande fête du français. (...) Denis Trudel, qui est également porte-parole du Mouvement Montréal français, estime que les Québécois sont à un tournant.(...) Le spectacle mettra notamment en vedette Daniel Boucher, Marie-Denise Pelletier, Loco Locass et les Zapartistes. Le député péquiste et comédien Pierre Curzi remontera sur les planches pour livrer sa version du célèbre poème engagé « Speak White », de Michèle Lalonde. Plutôt que les habituels discours politiques, les spectateurs auront aussi droit à des entrevues réalisées avec des politiciens sur grand écran par le comédien et réalisateur Luc Picard dans un contexte champêtre.