Revue de presse

Tous les articles de presse, audio et vidéo, publiés dans les médias, qui sont reliés au Mouvement Québec français.

mars, 2016

  • 17 mars

    Les Laurentides s’anglicisent lentement, mais sûrement

    Article de Josiane Yelle paru dans L'écho de la Rive-Nord du 4 août 2010.

    photo Normand Lacasse, janvier 2010.

    Pour Maurice Dumas, initiateur et actuel président du Mouvement Laurentides français, qui a vu le jour en janvier dernier, le danger n’est pas encore nécessairement très visible, mais il s’agit toutefois d’un danger sournois. «Quand on regarde l’affichage, on sent qu’on est tentés d’aller vers l’anglais et qu’il y a un attrait particulier, explique celui-ci. C’est certain que la situation des Laurentides n’est pas celle de Laval – elle est la ville qui s’anglicise le plus dans la province –, mais il ne faut justement pas attendre d’être rendus là pour bouger», précise M. Dumas, indiquant que le mouvement agit surtout à titre de chien de garde, du moins, pour le moment.

  • 15 mars

    Sites Internet unilingues anglophones : les détaillants toujours hors-la-loi

    Article de Marie-Ève Fournier paru dans Rue Frontenac.com le 3 juillet 2010.

    « Le traitement des plaintes ne semble pas très efficace, dit le comédien et nouveau porte-parole du Mouvement Montréal français, Denis Trudel. Le moins qu’on puisse dire, c’est que ce n’est pas très rapide ». photo Michel Parent

    L’Office québécois de la langue française (OQLF) affirme qu’il « essaie de traiter les dossiers dans les 12 mois », ce qui lui parait être un délai raisonnable. Pour les grandes entreprises internationales, « ça peut arriver que ce soit plus long ». En somme, si une entreprise montre sa bonne foi dans le processus de traduction, l’OQLF fait preuve de patience au lieu d’amener le dossier devant les tribunaux. L’an dernier 1,4 % des dossiers se sont rendus dans le bureau du procureur général, c'est-à-dire 37 sur 2643. Bon an mal an, sur les 2500 à 3000 plaintes reçues par l’Office, entre 10 et 12 % concernent la langue sur le web. Estimant qu’il n’est pas normal que la loi 101 soit aussi souvent bafouée, et dénonçant l’inertie du gouvernement Charest en matière d’application de la Charte, le Mouvement Montréal français a lancé en juin un concours de plaintes visant principalement l’affichage.

  • 14 mars

    Coalition contre le projet de loi 103

    Ariane Lacoursière, La Presse, 8 juin 2010. Au cours des prochains mois, les membres de la Coalition prévoient différentes manifestations. « Le Mouvement Québec français sera remis sur pied », a annoncé le président de la Société Saint-Jean-Baptiste de Montréal, Mario Beaulieu. Mme Marois encourage pour sa part tous les citoyens opposés au projet de loi 103 à se faire entendre aux consultations publiques qui auront lieu à l'automne.

  • 3 mars

    Une grande manifestation culturelle pour renforcer et appliquer la loi 101

    Annie Mathieu, La Presse canadienne, journal Metro, 11 avril 2010. MONTRÉAL - Parce qu'elle constitue leur principal outil de travail et qu'elle "représente l'âme d'un peuple", de nombreux artistes ont lancé un vibrant plaidoyer en faveur de la langue française, dimanche, aux côtés de politiciens et de membres de la société civile lors du lancement d'une offensive visant à forcer le gouvernement Charest à renforcer et appliquer la loi 101 aux écoles privées non-subventionnées.

  • 3 mars

    Écoles passerelles: une manif presse Québec de réagir

    Article de Annie Mathieu paru dans La Presse du 12 avril 2010. Parce qu'elle constitue leur principal outil de travail et qu'elle «représente l'âme d'un peuple», de nombreux artistes ont lancé un vibrant plaidoyer en faveur de la langue française, dimanche, aux côtés de politiciens et de membres de la société civile lors du lancement d'une offensive visant à forcer le gouvernement Charest à renforcer et à appliquer la loi 101 aux écoles privées non-subventionnées. L'événement, orchestré par la Société Saint-Jean-Baptiste de Montréal (SSJB), a pris la forme d'un spectacle où, pendant plus de deux heures, l'évolution de la langue française au Québec a été illustrée par des textes lus par des artistes, par des projections sur grand écran et des prestations musicales. Lire l'article dans le site Internet de La Presse:

  • 3 mars

    Des jeunes veulent étendre la loi 101 au cégep

    Article de Lisa-Marie Gervais paru dans Le Devoir du vendredi 30 avril 2010. Une dizaine de regroupements de jeunes nationalistes se mobilisent pour exiger l'application de la loi 101 au cégep. C'est le cœur des revendications du nouveau Mouvement des cégépiens pour le français, dont le lancement a eu lieu hier au Club Soda, au cours d'un spectacle musique et textes. Présent à la conférence de presse organisée par le Mouvement Montréal français, l'auteur Yves Beauchemin a rappelé l'importance de mener deux combats, celui de la lutte contre les écoles passerelles et celui de l'obligation d'étendre la loi 101 au cégep, afin notamment de continuer la francisation des immigrants. Lire l'article dans le site Internet du Devoir:

février, 2016

  • 25 février

    Libre opinion – France Boucher: un prix Autruche bien mérité

    Texte de Louis Préfontaine paru dans son blogue le 9 février 2010. « Pas scientifique ne veut pas dire pas valable ». S’il fallait résumer en quelques mots la contribution de France Boucher à la tête de l’Office québécois de la langue française (OQLF) et expliquer pourquoi le Mouvement Montréal français (MMF) lui a remis le prix Autruche de l’année 2009, la semaine dernière, ce seraient ceux-là. Censure de ses chercheurs, camouflage des études, sélection des dates de publication pour en limiter l’impact médiatique, utilisation de données désuètes, climat de méfiance et de paranoïa dans ses rencontres, refus de fournir une analyse qualitative quant à la situation du français, invocation d’études-bidons, le règne de cette ancienne employée du gouvernement libéral de Robert Bourassa est marqué par le mépris le plus total de ce qui devrait constituer sa première priorité : la défense du français.

  • 25 février

    Le Mouvement Montréal français remet ses prix – le Harfang pour Monique Giroux, l’Autruche pour la présidente de l’OQLF

    Serge Forgues, 24 Heures, 2 février 2010.

    Monique Giroux a reçu son prix des mains de Luc Thériault, président du MMF et de Mario Beaulieu, président de la SSJB de Montréal. photo: Serge Forgues, 24 Heures

    Je suis inquiète de la situation du français à Montréal. J’ai l’impression de me retrouver au début des années 70. Petite, je venais avec ma mère à Montréal et je me souviens qu’elle avait besoin de parler anglais sinon nous aurions été mal reçus chez Eaton ou Simpsons. Autre reportage à 101,5 Radio-Montréal.

  • 14 février

    La Coalition des régions pour un seul méga-hôpital interpelle les partis politiques

    Montréal, le 24 novembre 2008 ─ À l'attention du directeur de l'information et du responsable des affectations : La Coalition des régions pour un seul méga-hôpital interpelle les partis politiques. La Coalition des régions pour un seul méga-hôpital interpelle les chefs des partis politiques afin qu'ils expliquent pourquoi toutes les régions du Québec doivent contribuer à défrayer plus de 3,6 milliards de dollars (selon plusieurs économistes, la facture réelle dépassera les 5 milliards) pour 2 méga-hôpitaux à Montréal?

  • 14 février

    Super hôpital Mcgill: une coalition souhaite l’abandon du projet

    JULIE CHARETTE | 24 HEURES | 19/11/2008

    ARCHIVES MQF ─ La construction du Centre universitaire de santé McGill représente une «catastrophe» pour le Québec selon la Coalition des régions pour un seul méga-hôpital.