Le gouvernement invité à faire un geste fort d’affirmation de la langue officielle

Le gouvernement invité à faire un geste fort d’affirmation de la langue officielle

30 avril 2020

« Cette crise ne doit pas servir de prétexte pour porter atteinte au statut du français comme seule langue de l’espace public au Québec. » Montréal, 30 avril 2020 – Le Mouvement Québec français (MQF) reconnait que la crise actuelle impose des compromis linguistiques par souci d’efficacité lorsqu’il s’agit d’approvisionner les Québécois et de sauver […]

Pétition loi 101 au cégep

Le Mouvement Québec français met en ligne une pétition pour demander l’application de la loi 101 au collégial

9 mars 2020

SIGNER LA PÉTITION  

Thumbnail Maréchal Laporte

Pétition pour l’application de la loi 101 au cégep – Entrevue de Maxime Laporte à l’émission de Isabelle Maréchal

9 mars 2020
Thumbnail Une pétition lancée pour étendre la loi 101 au cégep

Une pétition lancée pour étendre la loi 101 au cégep

9 mars 2020

La Presse Canadienne,  Lia Lévesque, 9 mars 2020.   (Montréal) Pour fourbir ses armes en prévision des débats à venir, le Mouvement Québec français lance une pétition pour étendre la portée de la loi 101 au niveau collégial. Cette question est revenue dans l’actualité après la controverse qui a entouré l’ouverture par le Cégep Gaspé […]

La non application de la loi 101 au cégep est la plus grande porte ouverte à l’anglicisation du Québec Il faut impérativement colmater la brèche

La non-application de la loi 101 au cégep est la plus grande porte ouverte à l’anglicisation du Québec

6 mars 2020

Texte du MQF Il faut impérativement colmater la brèche Les inscriptions dans les programmes préuniversitaires anglophones, à Montréal, sont en voie de surpasser celles des cégeps français. Selon le chercheur indépendant Frédéric Lacroix, ce phénomène pourrait se produire d’ici trois à cinq ans. Cela implique que les jeunes diplômés des cégeps anglophones fréquenteront ensuite, en […]

Thumbnail article rad can 2 mars 2020

Loi 101 au cégep : le Mouvement Québec français interpelle la classe politique

2 mars 2020

Radio-Canada, Sébastien Bovet, 2 mars 2020. Le Mouvement Québec français (MQF) veut relancer le débat sur l’application de la loi 101 dans les cégeps. Il s’inquiète de l’augmentation de la fréquentation des collèges et des universités anglophones au Québec. Le président du Mouvement Québec français, Maxime Laporte, y voit un danger d’anglicisation qui doit être […]

Thumbnail entrevue Max Laporte LCN 2 mars 2020

Application de la loi 101 au collégial – Entrevue de Maxime Laporte à LCN

2 mars 2020
Article devoir 02 03 2020

Un cégep bilingue en banlieue de Montréal à l’étude

2 mars 2020

Le Devoir, Marco Fortier, 2 mars 2020. Un projet de cégep bilingue à Vaudreuil-Dorion, en banlieue de Montréal, soulève des inquiétudes pour la pérennité de l’enseignement supérieur en français. D’autres voix craignent que cette initiative affaiblisse les cégeps environnants au nom d’une « course à la clientèle » et d’une « marchandisation » de l’éducation […]

La fin de la récréation a sonné Les élus qui ont suscité des attentes quant à leur volonté de défendre le français doivent maintenant prendre leur responsabilité

COMMUNIQUÉ – Les élus québécois doivent être cohérents et appuyer l’unique solution qui enrayera la pire cause de l’anglicisation du Québec : l’application de la loi 101 au collégial

2 mars 2020

Montréal, 2 mars 2020 – Le Mouvement Québec français (MQF), par la voix de son président Maxime Laporte, réclame que l’ensemble des partis politiques représentés à l’Assemblée nationale revoient leur position défavorable à l’application de la loi 101 dans les établissements d’enseignement collégial, pour ainsi enrayer la pire cause de l’anglicisation du Québec, tel que […]

La brèche collégiale

La brèche collégiale

2 mars 2020

Texte du chercheur indépendant, Frédéric Lacroix. Au Québec, les clauses scolaires de la Charte de la langue française s’appliquent seulement au préscolaire, primaire et secondaire. Dès la fin du secondaire, c’est l’exode vers les études en anglais pour de très nombreux étudiants québécois : alors que le secteur anglophone occupe seulement 9,3% des places d’études au […]