Pour la protection du français… même ici

Nous, citoyens et citoyennes du Mouvement Québec français lançons un appel à la mobilisation pour contrer le recul du français au Québec et réaliser enfin l’objectif fondamental de la Charte de la langue française, qui est de faire du français la véritable langue commune et officielle au Québec.

MQF – 08 novembre 2018

SOURCE | 08 novembre 2018 | Le Quotidien | Pascal GIRARD

Le Mouvement Québec français s’implante au Saguenay-Lac-Saint-Jean sous l’impulsion de l’ancienne candidate du Bloc québécois et d’Option nationale, Catherine Bouchard-Tremblay.

« Le français est bien établi au Saguenay Lac-Saint-Jean, c’est certain. Cependant, plusieurs éléments nous démontrent que rien ne peut être tenu pour acquis. Notre région est appelée à accueillir de plus en plus de nouveaux Québécois ainsi que de nouvelles grandes entreprises internationales. L’augmentation de l’intérêt par rapport à notre région va provoquer progressivement un boum économique chez nous. Ce que nous voulons, c’est de faire en sorte que ça corresponde également à un boom culturel, plutôt que l’inverse. Le phénomène de l’anglicisation peut s’éviter, mais pour ça, il faut de la volonté politique. Pour que ça marche, il faut que les Saguenéens et les Jeannois soient mobilisés. Nous allons nous en charger », a déclaré Catherine Bouchard-Tremblay, par voie de communiqué.

Le Mouvement Québec français est une organisation militante qui prend position dans les médias ainsi que dans les milieux syndicaux et civils afin de faire une pédagogie articulée des enjeux entourant l’avenir de la langue française, indique le site Internet du regroupement.

La branche régionale comptera aussi l’ancien candidat du Parti vert du Québec, Tommy Philippe. « Présentement, on assiste à l’américanisation de la culture globale. Toutes les cultures sont belles. Contrer l’uniformisation des cultures, ça commence par prendre soin de la nôtre » a-t-il expliqué.

Le lancement se déroulera jeudi à 19 h, à la Tour à Bières, sur la rue Racine à Chicoutimi.

Voir aussi

Entrevue – Le français remplacé par des pictogrammes sur les panneaux routiers

Le président du Mouvement Québec français, Maxime Laporte, s’oppose à la suppression du français sur …