Récentes apparitions médiatiques du MQF

08 mai 2024

Fin avril début mai, le Mouvement Québec français (MQF) est apparu à plusieurs reprises dans les médias nationaux.

Voici deux reportages auxquels notre président a participé, l’un sur la très inquiétante montée en popularité de l’anglais comme langue commune dans nos écoles de langue française (Salut Bonjour!/TVA/LCN), et l’autre, non moins inquiétante, sur l’anglobilinguisation fulgurante du secteur commercial – non moins inquiétante (Téléjournal de Radio-Canada).

 

Le propos de notre président ayant été drôlement représenté dans le reportage, nous reproduisons ici l’intégral de ses notes d’entrevue :

En 13 ans, le taux d’accueil en français dans les commerces de l’île de Montréal a régressé de 13 points de pourcentage; de 84 à 71%. On parle donc ici d’environ –1 point par année, en moyenne. C’est énorme!

Et pourtant, ce n’est pas comme s’il ne s’était rien passé des choses entretemps… En 2017, on eu une résolution unanime de l’Assemblée nationale contre le bonjour-hi. En 2022, on a eu une réforme sans précédent de la loi 101. Bilan de tout ça? Étude après étude, le français continue de s’enfoncer, malgré tout!

[… S’agissant plus précisément du bonjour-hi] L’un des principaux vecteurs de cette mode absurde du bonjour-hi réside dans les pratiques linguistiques de l’Administration fédérale qui, dans plusieurs secteurs, impose cette formule par le biais de directives, écrites ou non. [Voir par exemple à la page 18 de ce guide préparé par Élections Canada, où l’on enjoint les scrutateurs d’utiliser la formule “bonjour, hello!” pour accueillir les votants]. J’interpelle donc Justin Trudeau et les chefs fédéraux pour qu’au Québec, l’Administration fédérale mette fin à ces pratiques, et se conforme plutôt à la loi 101. Par ailleurs, j’invite les partis politiques à Québec à appuyer cette demande.

 

Partager cet article :