Surfinancement des universités de langue anglaise : le déséquilibre s’accentue

Un nombre croissant de jeunes francophones privilégie le réseau universitaire de langue anglaise. Cette concurrence naît d’un débalancement du financement par rapport au poids démographique de la minorité historique anglophone québécoise.

Voir aussi

Amazon fait son mea culpa pour avoir recruté en anglais seulement

Nous sommes conscients des problèmes liés aux informations linguistiques et à la traduction manquante de …