Archives

avril, 2017

  • 24 avril

    Immigration, cours de français et UPAC : les ministres réagissent

    Inquiétant tout ça. Est-ce que l’État du Québec va réagir afin de resserrer les pratiques évaluatives, bureaucratiques et budgétaires dans les programmes de francisation? MQF – 24/04/2017 Le ministre de l’Éducation Sébastien Proulx et la ministre de l’Immigration Kathleen Weil ont réagi à des reportages de Radio-Canada au sujet de …

  • 19 avril

    Dans les écoles de Montréal: jusqu’à 9 élèves sur 10 allophones

    La réalité est tout aussi frappante qu’importante. Ces enfants allophones devenus adultes porteront et transmettront la langue française et la culture québécoise. Par contre, en raison du libre choix au niveau collégial, 40% de ces enfants allophones passeront par le cégep anglophone. Cela est à la fois un tremplin vers …

  • 12 avril

    Immigration : enquête de l’UPAC, cours de français et candidats rejetés

    Inquiétant tout ça. Est-ce que l’État du Québec va réagir afin de resserrer les pratiques évaluatives, bureaucratiques et budgétaires dans les programmes de francisation? MQF – 12/04/2017 Radio-Canada a appris que le ministère de l’Immigration ne fait pas confiance aux résultats des cours de français dispensés par certaines commissions scolaires …

  • 10 avril

    Langue française : mourir dans l’indignité

    N’abdiquons pas. Il y a urgence mais nous devons surtout agir avec intelligence. MQF – 10/04/2017 Vendredi dernier, le Commissariat aux langues officielles nous apprenait que le français était en danger au Canada. «Apprenait»: le terme n’est pas le bon. Car nous savons depuis longtemps que la langue française, à …

  • 9 avril

    Les petits bourreaux de la loi 101

    À rejeter notre passé, nous avançons aveuglé. MQF – 09/04/2017 Je vous rapporte une expérience personnelle. La semaine dernière, je prononçais une conférence dans une école de quelque 1800 élèves, la polyvalente Cavelier-De LaSalle, pour leur parler du valeureux explorateur et, par le fait même, du 375e de Montréal. C’est …

  • 6 avril

    Statistique Canada minimise le recul du français

    Lorsque Québec encourage l’utilisation de la langue anglaise dans les institutions de langue française. Lorsque Québec surfinance les institutions de langue anglaise au détriment des institutions de langue française. Lorsque Québec sous-finance les services de francisation offerts par le Ministère de l’Immigration. Comment alors s’étonner du recul de la langue …

  • 4 avril

    Le français menacé au Canada

    À quoi bon documenter, analyser, promouvoir et s’entredéchirer sur la place publique, alors que le problème des langues officielles au Canada est essentiellement dans son emménagement, c’est-à-dire dans sa façon de mettre en effectivité sur son territoire la Loi sur les langues officielles. Au lieu d’offrir des services insuffisants ici …

mars, 2017

  • 13 mars

    Le français en recul chez les travailleurs qualifiés

    Afin de répondre aux exigences du patronat, le gouvernement du Québec de Philippe Couillard ne se privera aucunement de réduire le recrutement des immigrants qualifiés qui se débrouillent en français. Rien de plus simple pour y parvenir : il suffit de modifier la grille de sélection des immigrants utilisée par …

février, 2017

  • 10 février

    L’avenir du français n’est pas garanti… Agissons pour qu’il le soit

    Le rôle de l’État est essentiel [1] pour l’avenir du Québec, particulièrement pour la langue française. Lorsque l’État du Québec mettra tout son poids [2] au bénéfice de la langue française, elle s’imposera sur le territoire et rayonnera à nouveau sur l’Amérique du Nord. [1] «Le seul levier dont les …

  • 10 février

    Le français est bel et bien en recul au Québec

    Le génocide culturel des francophones au Canada se poursuit. Le Québec n’échappe pas à cette fulgurante assimilation organisée par le régime fédérale. Malgré nos volontés, nos lois, nos syndicats, les statistiques indiquent clairement que le poids démographiques des Québécois à l’intérieur le Canada diminue année après année. Il y a …