Archives

juillet, 2019

juin, 2019

  • 27 juin

    1867-1960 : le déploiement d’une culture

    Nous en sommes à notre troisième vidéo d’une série de cinq sur l’histoire du français au Québec : Bon visionnement ! 1867-1960 : le déploiement d’une culture

mai, 2019

février, 2019

  • 25 février

    La solution réside davantage dans la composition des flux d’immigration

    Il faut faire en sorte, tout en prévoyant les budgets gouvernementaux requis, que la seule langue d’accueil et d’intégration des nouveaux arrivants au Québec soit le français. MQF – 26 février 2019 Au Québec, l’immigration est un sujet très sensible. Plusieurs thèmes suscitent des débats et des discussions au sein de …

novembre, 2018

  • 6 novembre

    Langue du travail au Québec : le français est de plus en plus fragile

    Le problème ne réside pas dans le fait que des emplois nécessitent l’usage de l’anglais ou d’autres langues dans les communications avec l’extérieur du Québec. Le problème est que la mondialisation sert de prétexte à un nombre croissant d’entreprises établies ici pour obliger leurs employés à transiger en anglais avec …

août, 2018

juin, 2018

  • 19 juin

    Renverser la vapeur, en faveur du français

    Les écoles québécoises ont le devoir de transmettre à la jeunesse la fierté et l’amour de la langue française. Cette langue n’est pas qu’un code, c’est un voyage au coeur de notre culture et vers de nombreuses autres à travers le monde. MQF – 19/06/2018 Monsieur le ministre de l’Éducation Sébastien …

  • 13 juin

    Martine Ouellet demande, au nom de 9751 citoyens, de mettre fin au bilinguisme institutionnel

    Le but poursuivi consiste à s’opposer au bilinguisme institutionnel de l’État québécois, un phénomène croissant. Il faut que les ministères et organismes publics communiquent uniquement en français avec les corporations établies au Québec et les personnes morales. MQF – 13/06/2018 VIDÉO – Le bilinguisme institutionnel La députée à l’Assemblée nationale, …

  • 11 juin

    Francisation : L’État du Québec ne donne pas l’exemple

    Le sort du français se joue donc à Montréal. Comme c’est le cas pour la langue officielle dans la plupart des États, au Québec le français devrait normalement être non seulement la langue utilisée par les francophones, mais la langue publique commune, c’est-à-dire celle parlée entre citoyens de langues maternelles …