Archives

L’Université de Montréal et son devoir d’exemplarité linguistique

Aujourd’hui, le bilinguisme institutionnel s’est grandement développé dans le secteur public québécois, notamment en raison d’un laxisme commandé par l’« approche client ». L’État québécois bilinguise ses institutions pour desservir des clients de la communauté d’expression anglaise. On ne parle plus de la communauté historique anglophone, mais de toute personne s’exprimant mieux …

Lire la suite

Pour un financement équitable de l’UQAM et du réseau universitaire francophone

Mario Beaulieu, Tribune libre de Vigile, 23 avril 2009 «Alors que plus de 85 % des nouveaux arrivants et des allophones s’installent dans la région de Montréal, il est aberrant que les universités francophones à Montréal emploient seulement 43 % des professeurs (57 % pour les universités anglophones).

Lire la suite