Accueil / Francophonie / Télévision : faisons de Franceinfo la chaîne de la francophonie

Télévision : faisons de Franceinfo la chaîne de la francophonie

Il est essentiel que la France assure son leadership au sein de la Francophonie. Étant une civilisation, cette chère France a tout pour inspirer le Québec et les autres parties de la francophonie.

Les médias français exprimeront la véritable grandeur de France lorsqu’ils tisseront leurs quotidiens médiatiques avec celui du Québec et du reste des pays ou régions francophones.

Francophones de partout dans le monde, il est temps de penser grand, de penser majoritaire.

MQF – 01/03/2017

À LIRE – Les Français connaissent trop peu les pays francophones. La nouvelle chaîne d’information en continu de France Télévisions pourrait être l’occasion de mettre en avant la francophonie.

La nouvelle chaîne d’information Franceinfo lancée le premier septembre est ambitieuse. Parmi ses leitmotivs : traiter l’information de manière rapide, mais de façon non «hystérisée»… Au-delà des innovations technologiques ou de formats mis en avant par ses promoteurs, il serait utile que ce média permette aux Français de nouer ou de renouer des liens avec les peuples francophones…

Historiquement, ce projet de chaîne publique d’information visait à créer une offre concurrente à LCI accusée de soutenir les partis de droite. Or cette chaîne vient aujourd’hui compléter une offre déjà conséquente avec plusieurs opérateurs dans le paysage : BFM TV, C-News (ex-i-Télé) , LCI et même France 24 censée «incarner la voix de la France dans le monde».
Paradoxalement, les passionnés comme les professionnels de l’information en conviennent, et ce, quelles que soient leurs convictions politiques l’offre de ces chaînes est incomplète. Non, il n’y a pas de chaîne d’information en continu de qualité en France ! Il nous manque une BBC News à la française. La nouvelle chaîne Franceinfo sera-t-elle à la hauteur des attentes des Français ?

Comprendre le monde

Pour être pertinente et justifiée de son existence, cette chaîne aura pour obligation de remplir plusieurs objectifs. Elle devra s’adapter à un public rajeuni et éviter le sensationnalisme, mais soyons clairs, il s’agira surtout d’informer les Français en leur donnant des clefs de compréhension des enjeux mondiaux qui impactent la situation de notre pays au niveau économique, culturel ou géostratégique.

Or, il est d’ores et déjà regrettable de constater que si les formats et atouts techniques (code de type Facebook ou Snapchat, multiplicité des canaux, lecture sur smartphone) sont souvent mis en avant par les porteurs du projet Franceinfo, rarement la nature des contenus est évoquée.

Pour comprendre son pays et son actualité, il est nécessaire de comprendre le monde qui l’environne. Et, pour la France l’espace francophone économique et culturelle constitue une part de cet environnement. Malheureusement, les Français en ont peu conscience. La thématique de la francophonie mériterait d’être mise en avant sur cette nouvelle chaîne. Or, la campagne électorale américaine ou la situation en Syrie risquent d’ores et déjà d’accaparer certains créneaux d’information.

Il est donc déjà légitime de s’interroger : cette chaîne saura-t-elle se placer au-dessus de la mêlée et prendre du recul ? Parviendra-t-elle à ne pas être simplement une porte-parole de la gauche visant à contrer les chaînes dites de droite ?

Une espace partagé

Dans les années à venir, la population mondiale francophone devrait fortement augmenter et pourrait atteindre 750 millions de locuteurs en 2050-60. Le Français est la cinquième langue la plus parlée au monde avec 274 millions de locuteurs dans 102 pays que 212 millions l’utilisent quotidiennement, et que le Français est la quatrième langue d’Internet, la troisième langue des affaires, la deuxième langue de travail de la plupart des organisations internationales.

Le fait de partager une langue commune favorise l’existence d’un espace de vie partagé. Mode de pensées, littérature, références historiques, monde cinématographique, musique, sont autant de points qui créent un espace de circulation géographique, mais aussi intellectuel propice aux échanges et aux affaires.

Concrètement, la francophonie est composée d’une multitude de pays dont certains présentent un intérêt géostratégique pour notre pays. Certains de ses pays sont non seulement nos alliés militaires, mais constituent des partenaires de développement et de croissance pour nos industries, nos PME, nos établissements d’enseignement et de recherche, nos diplômés, etc. En résumé, les Français doivent comprendre que tout ce qui concerne la francophonie nous concerne même si nous n’en avons pas toujours conscience.

Si on veut analyser, par exemple les raisons pour lesquelles nos troupes sont intervenues au Mali ou en Côte d’Ivoire à une époque récente ou des flux migratoires précis, il faut avoir conscience des liens géopolitiques, économiques et culturels entre nos pays. Franceinfo peut devenir un moyen d’acculturation de nos concitoyens à cet espace économique.

07/09/2015 – DJEYARAMANE, Gilles

https://www.lesechos.fr/idees-debats/cercle/cercle-160195-television-faisons-de-franceinfo-la-chaine-de-la-francophonie-2025608.php

Commentaires

Voir aussi

Le français s’effrite dans la fonction publique fédérale

Pourquoi ne pas aménager les langues officielles du Canada selon des zones territoriales linguistiques? Au …