Non à l’appellation Red Light

02 novembre 2007

LE DEVOIR | 02/11/2007

Les organismes Impératif français et Mouvement Montréal français (MMF) dénoncent le choix du nom Red Light pour désigner le futur édifice à vocation culturelle qui doit être érigé à l’angle du boulevard Saint-Laurent et de la rue Saint-Catherine.

«Cet espace culturel doit contribuer par son nom à la promotion du visage français et québécois de Montréal», a indiqué le porte-parole de MMF, Mario Beaulieu, en rappelant que la majorité des Québécois n’apprécient guère les enseignes en anglais. Les deux organismes comptent utiliser des moyens de pression afin que la Société de développement Angus, qui mène ce projet, respecte l’environnement linguistique de Montréal. Ils souhaitent que le maire Gérald Tremblay et la ministre de la Culture, des Communications et de la Condition féminine, Christine St-Pierre, interviennent dans le dossier.

Partager cet article :