Campagne fédérale 2019 : Distribution de contraventions symboliques à des candidats montréalais

05 octobre 2019

Le Mouvement Québec français Montréal dénonce le non-respect des principes de la loi 101 par certains partis et candidats en lice dans le cadre de la campagne fédérale sur le territoire montréalais. Il déplore aussi le fait que plusieurs outils promotionnels des candidats comprennent des fautes d’orthographe, ce qui témoigne du peu de considération qu’ils portent à la langue française.

Nous avons donc décidé d’émettre des constats d’infraction aux candidats dont des communications publiques comprennent une prédominance de l’anglais, et nous invitons la population à identifier d’autres candidats fautifs par le biais de l’adresse courriel: [email protected]

Les candidats sollicitent un mandat de législateur, de représentant du peuple du Québec au Parlement canadien. Or, la langue officielle du Québec est le français. En utilisant des moyens de communication comprenant une prédominance anglophone ou bilingue, ils manquent à leur devoir d’exemplarité. Ils envoient le message que le français serait une langue facultative, ce qui nuit aux efforts d’intégration et de francisation de nos frères et sœurs allophones. En effet, le bilinguisme institutionnel « à la canadienne » nuit à l’essor et à l’avancement du statut du français comme langue de l’espace public, il nous fait reculer collectivement.

 

Partager cet article :