Catherine Harel-Bourdon reçoit le Prix Harfang 2020

05 décembre 2020

La présidente de la section montréalaise du Mouvement Québec français, Sophie Stanké, et son conseil d’administration sont heureux d’annoncer que le Prix Harfang a été décerné à Catherine Harel-Bourdon, ex-présidente de la Commission scolaire de Montréal, pour son action engagée dans la défense de la langue française au sein de l’espace scolaire de Montréal.

Créé à l’initiative du MQFM en 2009, le Prix Harfang est, chaque année, attribué à une personnalité qui contribue de façon importante à faire avancer et rayonner la langue française à Montréal.

Durant son mandat, Catherine Harel-Bourdon a œuvré au quotidien à l’avancement et au maintien de la langue française au sein des établissements scolaires de Montréal. En instituant un règlement interne dans les agendas scolaires invitant les élèves à parler le français en classe et dans les espaces communs, cette ardente défenseuse du français à la CSDM a permis d’assurer la pérennité du français comme langue commune auprès de la nouvelle génération.

« Je suis très honorée de recevoir cette distinction. Ce prix est pour moi la consécration de mon engagement de longue date pour la maîtrise de la langue française par les élèves montréalais. Le travail avec l’ensemble des partenaires et du personnel pour le développement du français auprès de nos élèves et, plus particulièrement, des adultes issus de l’immigration avec nos excellents programmes de francisation est une réussite », a déclaré Catherine Harel-Bourdon. La présidente de la section montréalaise du Mouvement Québec français, Sophie Stanké, a salué le travail accompli de la lauréate : « Catherine Harel-Bourdon, par son implication et son acharnement à défendre le français comme langue commune au sein des établissements scolaires, mérite tous les honneurs. Ses actions engagées ont permis la préservation de notre langue pour les jeunes générations montréalaises. »

Partager cet article :