L’administration publique québécoise viole la loi 101!

18 novembre 2019

L’administration publique québécoise viole la loi 101!

Dans l’Ile de Montréal, près du trois-quart des membres du personnel des ministères et organismes témoignent qu’ils doivent utiliser l’anglais dans leurs interactions orales avec les usagers. À Laval, cette proportion s’élève à 80,7 %. En Outaouais, elle atteint 88 % ! Dans 40 % des cas, cela survient plus d’une fois par semaine. Les Québécois de langue maternelle anglaise ne constituent pourtant que 8,1 % de la population.

Partager cet article :