COMMUNIQUÉ DE PRESSE – Lancement d’une pétition pour le renforcement de la Loi 101

23 février 2008

Montréal, le samedi 23 février 2008 – Le président du Mouvement Montréal français, Mario Beaulieu, constate l’occurrence de plus en plus fréquente d’initiatives citoyennes spontanées pour la défense et la promotion du français. « Il y a trois semaines, un citoyen de Lanaudière, Patrick Leclerc, a contacté le Mouvement Montréal français pour demander de soutenir son projet de pétition pour l’application et le renforcement de la Loi 101. Avec l’aide de quelques bénévoles, il en est rendu à 10 000 signatures. Afin d’appuyer la démarche initiée par M. Leclerc, la pétition sera disponible sur le site Internet du MMF.

Les médias sont invités à un point de presse marquant le lancement officiel de la pétition au cours duquel on pourra voir une dizaine de militantes et de militants en action, dont MM. Leclerc et Beaulieu : ce samedi 23 février à 13 h à la station de métro Berri-UQÀM (près des guichets, sortie Saint-Denis) Une trentaine d’autres bénévoles prendront d’assaut plusieurs stations de métro de Montréal, dont Bonaventure, Jean-Talon, Place-des-Arts, Pie IX, Radisson et Lionel-Groulx. La pétition réclame l’application rigoureuse et le renforcement du cadre législatif linguistique québécois afin d’assurer l’avenir du français au Québec.

« Notre langue – celle qui nous identifie tous en tant que Québécois – n’est pas suffisamment protégée. Nous n’avons plus de temps à perdre, nous devons agir maintenant. Il faut nous ouvrir les yeux et obliger le gouvernement à appliquer vigoureusement et à renforcer la Loi 101» a soutenu l’instigateur du projet, M. Patrick Leclerc. Mario Beaulieu, président du MMF, précise que « le renforcement de la Charte doit se faire sur le plan de la langue de travail, des services gouvernementaux et de l’éducation, notamment par l’application de la Loi 101 au cégep. La Loi 101 visait à faire du français la seule langue officielle et commune au Québec, comme c’est le cas pour la langue majoritaire dans la plupart des États au monde. »

COMMUNIQUÉ

Partager cet article :