COMMUNIQUÉ DE PRESSE – Le MMF lance une campagne contre l’anglicisation des raisons sociales

19 janvier 2007

Montréal, le 19 janvier 2007 ─ Suite à la récente décision d’Esso de ne pas rebaptiser du nom de On the run ses 54 dépanneurs au Québec, le Mouvement Montréal français veut inciter les citoyennes et citoyens à agir en privilégiant dans leurs achats les commerces qui, comme Esso, affichent des raisons sociales en français. Pour ce faire, le MMf effectuera notamment une distribution massive de dépliants et de tracts aux sorties des bouches de métro. Cette opération débutera le samedi 20 janvier. Elle s’effectue dans le cadre de la campagne de sensibilisation Une langue à partager, lancée en décembre dernier et visant à promouvoir l’usage du français comme langue publique commune.

« La prolifération des raisons sociales rédigées en anglais compromet le visage français de Montréal et s’ajoute à d’autres facteurs d’anglicisation comme le bilinguisme des services publics et l’exigence indue de l’anglais sur le marché du travail. Il faut susciter une mobilisation citoyenne massive pour contrer cette tendance » a déclaré Mario Beaulieu, le porte-parole du MMf.

Le récent recul d’Esso montre que la pression populaire a un effet déterminant.

Les représentantes et représentants des médias sont invités à un point de presse à la sortie du Métro Mont Royal, à 11 h 30, auquel participeront : Mario Beaulieu, porte-parole du MMf Maria Mourani, députée du Bloc Québécois d’Ahuntsic Lisette Lapointe, candidate du Parti Québécois dans Crémazie Farid Salem, Solidarité Québec Algérie Yves Beauchemin, écrivain Jean Dorion, Président de la Société Saint-Jean-Baptiste de Montréal.

COMMUNIQUÉ

 

Partager cet article :