Le Québec est le seul État majoritairement francophone de l’Amérique du Nord.

12 décembre 2019

 

Le Québec est le seul État majoritairement francophone de l’Amérique du Nord.

Le contexte de la mondialisation rend le combat pour la diversité culturelle et linguistique plus important que jamais. Le combat du Québec français s’inscrit dans un mouvement universel contre l’uniformisation des cultures nationales et leur réduction au rang de simples marchandises. Ce mouvement s’inscrit lui-même dans le prolongement de l’affirmation du droit des peuples à l’autodétermination et de la décolonisation qui a marqué les dernières décennies.

Les lois linguistiques existent partout dans le monde, soit dans plus de 390 États ou territoires répartis dans les 195 pays reconnus du monde. À plusieurs égards, la loi 101 est laxiste comparativement à ce qui se fait ailleurs ; dans la plupart des pays, les mesures d’aménagement linguistique sont basées sur le principe de territorialité, c’est-à-dire que, sur un territoire donné, une seule langue est utilisée dans le secteur public. Le Québec est le seul État de notre continent où le français peut être la langue officielle et commune. La mondialisation ne justifie en rien le recours à l’anglais entre Québécois de langues maternelles diverses dans les milieux de travail, dans les entreprises et dans le commerce. Le problème ne réside pas dans le fait que des emplois nécessitent l’usage de l’anglais ou d’autres langues dans les communications avec l’extérieur du Québec.

Le problème est que la mondialisation sert de prétexte à un nombre croissant d’entreprises établies ici pour obliger leurs employés à transiger en anglais avec d’autres résidents du Québec, collègues, clients ou fournisseurs, surtout à Montréal ou dans les autres régions linguistiquement mixtes.

Tiré des objectifs du MQF :https://quebecfrancais.org/qui-sommes-n…/nos-cinq-objectifs/

Partager cet article :