Questions au premier ministre Legault et aux dirigeants de la Fédération des cégeps

27 décembre 2020

À la suite de demandes d’accès à l’information qu’il a lui-même effectuées, le Mouvement Québec français (MQF), par la voix de son président, M. Maxime Laporte, s’est dit profondément sidéré devant les révélations troublantes quant à l’ingérence anglicisante du gouvernement du Canada dans les compétences exclusives du Québec en matière d’éducation collégiale.

En effet, en plein débat sur le statut du français comme langue d’enseignement dans le réseau des cégeps, le gouvernement de Justin Trudeau ne se gêne pas pour investir des millions de dollars afin de soutenir l’expansion de cégeps anglophones, de favoriser l’offre de cours en anglais dans les cégeps francophones, en plus de financer la Fédération des cégeps dont les positions sur l’enjeu linguistique au Québec se révèlent d’ailleurs plutôt en phase, hélas, avec une vision canadianisatrice des choses, cela depuis longtemps…

Questions au premier ministre Legault

À la lumière de ces révélations, le MQF souhaite poser quelques questions simples – presque naïves ! – au premier ministre du Québec, M. François Legault, et invite aimablement les journalistes ou, à défaut, les citoyens, à bien vouloir les lui relayer, de même qu’aux députés de la CAQ.

Question du MQF 1

Question du MQF 2

Question du MQF 3

Question du MQF 4

Questions aux dirigeants de la Fédération des cégeps

Le MQF s’interroge aussi très sérieusement à propos des dizaines de milliers de dollars que reçoit la Fédération des cégeps de la part du gouvernement du Canada, dans le cadre de programmes fédéraux favorisant l’essor de l’anglais au Québec. D’où les questions suivantes :

Question du MQF 5

Question du MQF 6

Évidemment, pour tout ce qui précède, l’on aura compris que pour l’essentiel, les réponses se trouvent déjà dans les questions.

Partager cet article :