Un nouveau livre de Charles Castonguay donne l’heure juste sur la situation linguistique

17 février 2021

Au-delà du tripotage de données par Statistique Canada et autres mystifications :

Un nouveau livre de Charles Castonguay donne l’heure juste sur la situation linguistique

« Un déclin historique du français. Bien pire qu’annoncé. »

Acheter le livre

Dans un ouvrage à paraître le 18 février aux éditions du Mouvement Québec français (MQF), le réputé chercheur Charles Castonguay brosse un portrait rigoureux de la situation du français au Québec au moyen des données de recensement, en déjouant les nombreux pièges interprétatifs et méthodologiques dans lesquels tombent trop souvent les commentateurs. Il en ressort un constat sans appel : on assiste à un déclin historique du français, assorti d’un début d’anglicisation de la société québécoise.

L’auteur donne ainsi une réplique pondérée à tous ceux qui, depuis longtemps, colportent un discours mal fondé, voire carrément erroné, sur la réalité linguistique au Québec. Il faut dire qu’avec les changements souvent apportés par Statistique Canada au questionnaire de recensement et à la présentation des résultats, la lisibilité de ces informations s’est rompue, conduisant à énormément de confusion.

Le président du MQF, Maxime Laporte, a fait valoir : « La confusion inexcusable suscitée par Statistique Canada porte lourdement atteinte au droit des Québécois à une information juste, fiable, constante et de qualité quant au bilan de santé de leur langue nationale – sujet névralgique s’il en est un. Plus encore, comme chacun le sait, ce tripotage de données se trouve continuellement exploité par les forces régressives opposées au renforcement du statut du français, et relayé par tous les jovialistes, désinformateurs et autres bonimenteurs professionnels qui se répandent chaque jour dans les médias où hélas, ils font souvent figure d’”experts”. Heureusement, Charles Castonguay parvient ici à dissiper une fois pour toutes cette confusion, cette mystification en dressant un état des lieux solide et implacable quant à la dynamique des langues au Québec. Ces travaux dénotent un déclin historique et profondément préoccupant du poids démographique du français, bien pire qu’annoncé par les organes scientifiques officiels du régime. »

Partager cet article :