Communiqué

Adoption de principe du projet de loi 14, Pour Partenaires pour un Québec français, une fois cette étape franchie, il faudra débattre des amendements à apporter

Montréal, jeudi 30 mai 2013 – Partenaire pour un Québec français (PQF) se réjouit de constater qu’une étape supplémentaire vient d’être franchie, car elle considère que le projet de loi 14, avec certaines modifications, va dans la bonne direction. PQF invite la ministre à la prudence afin ne pas édulcorer davantage cette nouvelle politique linguistique qui survient plus de 35 ans après l’adoption de la Charte de la langue française.

Le sort de la nouvelle loi 101 est entre les mains de François Legault. Ainsi, nous vous invitons à communiquer avec les députés de la CAQ.

Chers sympathisants,

Comme plusieurs s’y attendaient, les libéraux ont annoncé qu’ils allaient voter en bloc contre la loi 14. Ainsi, ils laissent à la CAQ le pouvoir de faire tomber le projet de loi maintenant ou de le faire passer en seconde lecture pour y apporter des amendements. Actuellement, la CAQ se dit en réflexion.

Dans la version actuelle du projet de loi, la CAQ est contre l’application de la Charte de la langue française aux entreprises entre 26 et 49 employés, contre l’abolition des écoles passerelles pour militaires et contre la possibilité de retirer à certaines municipalités leur statut de villes bilingues.

Salle comble au rassemblement pour un renforcement de la loi 101

Plus de 400 personnes ont participé au rassemblement pour le renforcement
de la Charte de la langue française au Théâtre Plaza, à Montréal.

 

 

MONTRÉAL, lundi 11 mars 2013 ─ À l’initiative du Mouvement Québec français (MQF), plus de 400 personnes ont participé avec un grand enthousiasme à un rassemblement pour le renforcement de la Charte de la langue française au Théâtre Plaza, à Montréal, à la veille du début des travaux parlementaires sur le projet de Loi 14. On tenait également à souligner qu’il y a 100 ans, le 11 mars 1913, était créée la Ligue des droits du français, l’ancêtre de la Ligue d’Action nationale.

Bonne année 2013 de la part du Mouvement Québec français et rétrospective des activités de l'année 2012

Chers membres, sympathisantes et sympathisants du Mouvement Québec français,

Je vous souhaite une bonne et heureuse année 2013. Merci aux militants des organisations régionales du MQF, à toutes celles et à tous ceux qui nous ont aidé en travaillant bénévolement, qui ont participé à nos activités (rassemblements, manifestations, conférences), qui nous ont financé, qui ont fait des plaintes et qui ont diffusé l'information que nous vous transmettons.

Grâce à vous, en 2012 nous avons pu intensifier nos actions pour contrer les reculs et faire du français la véritable langue officielle et commune du Québec !

Mais ce n'est qu'un début. Il reste un travail énorme à faire. Si chacune et chacun de nous fait ce qu'il peut, selon ses disponibilités et ses intérêts, nous allons y arriver. Ensemble nous pouvons faire en sorte que 2013 soit l'année d'une véritable prise de conscience dans toutes les régions du Québec.

Mario Beaulieu

Président du Mouvement Québec français

Rétrospective de l'année 2012

7 janvier : Manifestation devant le Centre Bell afin que l’on respecte le français et que le club Les Canadiens y accorde une place de choix. Des centaines de manifestants qui remettaient des milliers de drapeaux du Québec aux partisans du club de hockey Les Canadiens avant le match à Montréal. Mario Beaulieu était accompagné du porte-parole du Mouvement Montréal français, Denis Trudel, et de Robert Sirois, ex-joueur professionnel et auteur du livre Le Québec mis en échec sur la discrimination envers les Québécois dans la Ligue nationale de hockey.

http://quebecfrancais.org/node/3788 http://quebecfrancais.org/node/3654

BellMQF

Le Mouvement Québec français vous souhaite un Joyeux Noël et une bonne année

noelan

Chers membres, sympathisantes et sympathisants du Mouvement Québec français,
Merci à tous celles et ceux qui nous ont aidé en travaillant bénévolement, qui ont participé à nos activités (rassemblements, manifestations, conférences), qui nous ont financé, qui ont fait des plaintes et qui ont diffusé l'information que nous vous transmettons.

Grâce à vous, en 2012 nous avons pu intensifier nos actions pour contrer les reculs et faire du français la véritable langue officielle et commune du Québec ! Voir la rétrospective des activités du Mouvement Québec français pour l'année 2012

Mais ce n'est qu'un début. Il reste un travail énorme à faire. Si chacune et chacun de nous fait ce qu'il peut, selon ses disponibilités et ses intérêts, nous allons y arriver. Ensemble nous pouvons faire en sorte que 2013 soit l'année d'une véritable prise de conscience dans toutes les régions du Québec.

Mario Beaulieu

Président du Mouvement Québec français

Rétrospective des activités du Mouvement Québec français pour l'année 2012

Chers membres, sympathisantes et sympathisants du Mouvement Québec français,

Je vous souhaite une bonne et heureuse année 2013. Merci à tous celles et ceux qui nous ont aidé en travaillant bénévolement, qui ont participé à nos activités (rassemblements, manifestations, conférences), qui nous ont financé, qui ont fait des plaintes et qui ont diffusé l'information que nous vous transmettons.

Grâce à vous, en 2012 nous avons pu intensifier nos actions pour contrer les reculs et faire du français la véritable langue officielle et commune du Québec !

Des citoyens de la région se mobilisent et lancent le Mouvement Québec français de l’Abitibi-Témiscamingue

« La situation du français est aussi notre affaire, car les citoyens de l’Abitibi-Témiscamingue subissent déjà les conséquences de l’anglicisation », affirme Christian Rivard, coordonnateur du MQF de l’Abitibi-Témiscamingue. « À mesure que le français poursuivra son déclin, les régions majoritairement francophones comme l’Abitibi-Témiscamingue se marginaliseront démographiquement et économiquement. Il faut se réveiller! »

MQF ABit

Les pères Noël pour le français font pression sur les six multinationales qui contestent la loi 101

LE SAMEDI 8 DÉCEMBRE À 12 H 30 DANS PLUSIEURS VILLES DU QUÉBEC
Noelfrancais
En cette période festive, faisons un petit cadeau à notre belle langue française: dénonçons les multinationales qui ne la respectent pas! Six grandes entreprises n'ont pas été sages cette année, elles méritent une visite des pères et mères Noël du MQF.

Sur place, des habits de père Noël seront prêtés aux intéressés.
À Montréal
Walmart à l'angle des boulevards Newman et Angrignon (métro Angrignon) Inscrivez-vous sur le groupe FB
À Québec
Best Buy au passage piéton entre Place Laurier et Place de la Cité.
Inscrivez-vous sur le groupe FB
À Rouyn-Noranda

Wallmart, 275 boulevard Rideau
À Sorel
Walmart, Promenades de Sorel, 450 boul. Poliquin
À Rivière-du-Loup
100, Rue Des Cerisiers
À Brossard
Walmart au Quartier 10/30 sur le Boulevard Leduc
À Sherbrooke
Walmart (nouveau), 940, 12e avenue à Fleurimont, Galleries quatre saisons

La nouvelle loi 101 : « un pas dans la bonne direction, mais insuffisant pour assurer l’avenir du français au Québec » -Mario Beaulieu, président du Mouvement Québec français

La nouvelle loi 101 : « un pas dans la bonne direction, mais insuffisant pour assurer l’avenir
du français au Québec » ─ Mario Beaulieu, président du Mouvement Québec français.

 

 

Lettre ouverte du Mouvement Québec français ─ « Le Mouvement Québec français (MQF) salue l’effort du gouvernement – malgré son statut minoritaire – pour son projet de loi modifiant la Charte de la langue française. On y retrouve plusieurs mesures importantes, mais le recul notable du français dans la sphère publique nécessite toutefois un renforcement majeur et structurant si on tient à ce que le français devienne la véritable langue commune et officielle du Québec.» de déclarer son président, Mario Beaulieu.

Le projet de loi modifiant la loi 101 déposé mercredi

Article publié sur le site de Radio-Canada le 4 novembre 2012

image

«Dans sa plateforme électorale, le PQ affirmait vouloir élargir la portée de la Charte de la langue française aux entreprises de plus de 10 employés, ainsi qu'aux cégeps, aux écoles de formation professionnelle et à l'éducation des adultes.

Le volet scolaire de ces modifications à la loi 101 est toutefois rejeté par l'opposition. La réforme présentée mercredi par le gouvernement péquiste minoritaire pourrait donc être moins ambitieuse que celle promise en campagne électorale.